M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Lettre aux députés sur les « amendements » au projet de loi 52 (euthanasie)

Une lettre tres juste sur le sujet :

(Photo : Philippe Couillard en compagnie de Justin Trudeau. Le chef Couillard a accepté le projet de loi sur l'euthanasie sans qu'aucune modification significative n'y soit apporté.)

(Photo : Justin Trudeau sur flickr.com, licence creative commons)

Cher député,

Qu’est-ce qui s’est supposément “amélioré” avec les amendements au projet de loi 52 ?

-          Le mot « terminal » n’y figure toujours pas, seulement « maladie grave et incurable » ; donc « fin de vie » est toujours un concept extrêmement LARGE – où voyez-vous un « rétrécissement » du concept pour maintenant ne s’appliquer qu’à de rarissimes cas confirmés comme  « exceptionnels », « en toute fin de vie » ? Cette soi-disant « amélioration » ne figure nulle part !!!! :

-          Avec les amendements, les médecins et infirmières peuvent maintenant euthanasier les gens à domicile et seulement relater le tout aux autorités 10 jours APRÈS le fait – est-ce là une « amélioration » pour la protection du public ? ;

-          Les soins palliatifs sont toujours renommés « soins de fin de vie indissociables de l’euthanasie », ce qui leur enlève toute leur indépendance et leur force de frappe (qui est déjà très faible) ;

-          Les établissements de santé sont toujours tenus de « publiciser » leur « offre de service d’euthanasie » le plus publiquement possible, tant auprès des soignants que des patients et de leurs proches – ce qui va engendrer des pressions sociales innommables sur les personnes en perte d’autonomie, qui n’auront pas la force de se défendre. Ainsi les gens choisiront l’euthanasie en raison de ces pressions, et ainsi les soins palliatifs régresseront, en fait d’expérience et de formation ; Jusqu’à ce que la seule option qui reste, éventuellement, soit de se faire euthanasier (c’est ce qui est arrivé à l’adoption, qui est pratiquement disparue à la suite de l’introduction de l’avortement).

C’est à se demander si quelqu’un vous ensorcelle ou vous menace en quelque part, pour que vous en soyez rendus à voir des choses où il n’y en a pas, et même de voir des choses contraires à ce qui est écrit noir sur blanc ?????????

Isabelle O’Connor

Gatineau (Québec)

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire