M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les médecins avaient dit que le bébé était «incompatible avec la vie», mais quelque chose de miraculeux est survenu

IMG_6877-465x6201-600x372.jpg

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

À sa naissance, Ellis Rodriguez était déjà un bébé miracle, née après que son père Joel soit décédé d'un cancer à l'âge de 35 ans. Juste avant sa mort, Joel avait prédit à sa femme Sarah que Milo, leur fils de deux ans aurait une petite soeur et il avait raison. Mais à l'âge de deux semaines seulement, Ellis a contracté une méningite bactérienne, et après deux semaines à l'hôpital, les médecins avaient dit à sa mère que sa fille était désormais «incompatible avec la vie».

« J'avais dit: mon Dieu, s'il y avait un moyen...trente jours n'est pas suffisant » avait confié Sarah au journal The Blaze.

Ellis respirait à l'aide d'un ventilateur et Sarah se sentait complètement seule. Comme elle confia au journal The Blaze, elle espérait un miracle, mais ce que les médecins lui disaient était extrêmement décourageant.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

« Ils ont dit qu'il y avait des dommages profonds au cerveau. J'ai pris le restant de cette journée pour finalement dire d'accord, je vais devoir faire mes adieux ».

Sarah avait coupé des mèches de cheveux de sa fille et peint ses mains et pieds pour faire des empreintes. Elle voulait avoir tout ce qu'elle pouvait pour se souvenir de son bébé. Lorsque les médecins ont débranché le ventilateur, Sarah a réussi à bercer Ellis et lui lire une histoire. Elle attendait que sa fille meurt, mais Ellis avait défié les médecins et commencé à respirer par elle-même.

« Pendant la première heure je la berçais, et lui ai lu une histoire parce que je n'avais jamais eu l'occasion de lui en raconter une » avait confié Sarah. « Je lui donnais la permission de partir. Je lui disais: '' tu vas rencontrer ton papa aujourd'hui '', pour faire la transition aussi paisible que possible ».

Pourtant, Ellis avait continué à respirer. Les médecins avaient dit à Sarah qu'elle serait probablement dans un état végétatif et ne serait jamais normale.

Mais Ellis a eu des rendez-vous de suivi par la suite et les médecins ne peuvent lui trouver aucun signe de dommages au cerveau. Un médecin a même dit à Sarah qu'« Ellis rit au nez de la médecine ».

Alors que Sarah se bat encore dans la vie après la mort de son mari, elle essaie de le garder présent dans leur quotidien. Ellis, dont le nom signifie "l'Eternel est Dieu," grandit et se développe adéquatement pour son âge. Elle prouve que même les médecins peuvent se tromper et que les miracles sont possibles.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2450 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire