M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Les lobbys gais ontariens sont prêt à contester la liberté de religion en cour...

Les lobbys gais menacent de contester la doctrine catholique en cour si les écoles ontarienne n’appliquent pas le projet de loi 13.
 
 
(Le premier ministre McGuinty)
 
 
 
par Peter Baklinski
 
Mar. 12 juin 2012 13 h 16 HNE
 
ONTARIO, juin 12, 2012 (LifeSiteNews.com) — Comme les évêques catholiques de l'Ontario se démènent pour trouver une façon de concilier la nouvelle loi imposée par le gouvernement McGuinty sur les alliances gais-hétérosexuels avec la doctrine catholique sur la moralité sexuelle, des groupes d'activistes homosexuels disent qu'ils sont prêts à contester la doctrine catholique en justice à la rentrée.
 
Après que l'évêque catholique Fred Colli de Thunder Bay ait fait des déclarations la semaine dernière selon lesquelles les clubs GSA dans les écoles catholiques seraient « fidèle aux enseignements de notre Église », l’avocat Doug Elliot de la coalition pour les alliances gais-hétérosexuels d’Ontario affirme que si les catholiques « entraînés par la position du Vatican » pensent qu'ils ont trouvé une faille dans la législation, alors ils seront traînés devant les tribunaux.
 
 
Monseigneur Fred Colli
 
« Si les écoles essaient de finasser avec les enfants... la loi est claire.(…) Si vous n'êtes pas conforme à la loi, alors nous allons vous poursuivre en justice. C'est aussi simple que cela. » affirme M. Elliott.
 
Noa Mendelsohn Aviv, avocate et directrice du programme d'égalité avec l'Association canadienne des libertés civiles, explique dans le journal Xtra! De la semaine dernière que le projet de loi 13 garantit aux étudiants le droit de se sentir en sécurité et acceptés à l'école. Elle a dit que si l'enseignement catholique sur la moralité sexuelle fait que les élèves se sentent « dangereux, honteux ou humiliés » (dans les mots du journaliste Xtra! S), alors la doctrine elle-même peut être contestée devant un tribunal.
 
« Quand la doctrine ou la politique est utilisée de manière discriminatoire, y compris pour la création d'une atmosphère empoisonnée pour les jeunes vulnérables, alors oui, je pense que ce serait attaquable, » a dit Mendelsohn Aviv. 
 
L'Église catholique enseigne dans le Catéchisme que les personnes ayant des tendances homosexuelles « doivent être accueillies avec respect, » et que « toute discrimination injuste doit être évitée. » Cependant, il dit aussi que les actes homosexuels sont « des actes de dépravation grave » et sont « intrinsèquement désordonnée », car ils sont « contraires à la loi naturelle » en ce qu'ils » ils ferment l'acte sexuel au don de la vie. « Le Catéchisme affirme qu’“ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas [les actes homosexuels]” et appelle à la chasteté les personnes qui éprouvent une attraction sexuelle envers des personnes du même sexe.
 
Mendelsohn Aviv a fait remarquer que McGuinty a clairement indiqué le mois dernier lors du débat sur ​​le projet de loi 13, que le gouvernement provincial, et non pas l'Église catholique, est désormais l'autorité dirigeante dans les écoles catholiques de l'Ontario.
 
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire