M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les gens sont euthanasiés en Europe ... pour l'autisme

syringe-957260_640.jpg

Par Cassy Fiano de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

L’Euthanasie en Europe est devenue horrifiante dans son extrémisme. Dans les pays où l'euthanasie est légale, il semble qu'il n'y ait pas de pénurie de raisons pour lesquelles les médecins trouveraient à tuer des gens. La Belgique permet l'euthanasie des enfants. A Londres, les parents peuvent tuer leurs enfants handicapés. Les gens en bonne santé physique, mais atteints de maladies mentales peuvent être euthanasiés à la clinique d'euthanasie suisse Dignitas. Des cliniques de suicide assisté pratiquent régulièrement sans aucun contrôle ni aucune réglementation. Et cela conduit à des abus horribles, dont certains sont sous enquête aux Pays-Bas, où il a été constaté que les gens sont euthanasiés pour des troubles mentaux comme l'autisme.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Dans la petite enfance, le patient hollandais interné en psychiatrie connu sous le nom 2014-77 a souffert de négligence et d'abus. Quand il avait environ 10 ans, les médecins l’ont diagnostiqué avec l'autisme. Ensuite, pendant environ deux décennies, il a été en traitement et hors de traitement et a fait des tentatives répétées de suicide.

Il a terriblement souffert,- ont plus tard observé les médecins-, de son incapacité à former des relations: "Il réagissait aux choses d'une manière spontanée et intense, parfois même extrême,.. Cela a conduit à des problèmes ".

Il y a quelques années, 2014-77 a demandé à un psychiatre de mettre fin à sa vie. Aux Pays-Bas, les médecins peuvent pratiquer l'euthanasie - non seulement pour la maladie physique en phase terminale, mais aussi à la demande "volontaire et mûrement réfléchie» de ceux qui souffrent "insupportablement" de troubles mentaux incurables.

Le médecin a refusé, évoquant sa conviction que le cas était traitable, ainsi que ses propres scrupules moraux. Mais il fit transmettre la demande à ses collègues, comme l’exigent les normes hollandaises. Ils traitèrent 2014-77 sur une année encore, conclurent que son cas était, en effet, sans espoir et, en temps voulu, lui administrèrent une dose mortelle de médicaments.

Cet homme était seulement dans sa 30ème année, et n’a été tué pour aucune autre raison que du fait de son autisme. Au total, 110 personnes ont été euthanasiées pour des troubles mentaux entre 2011 et 2014 aux Pays-Bas. La pratique de l’euthanasie est passée en revue par les comités régionaux d'examen d’euthanasie, mais - surprise! – ils la mettent rarement à défaut. Ceci en dépit du fait que, comme dans le cas ci-dessus, les médecins sont régulièrement en désaccord sur le fait que l'euthanasie soit justifiée pour leurs patients. C’est seulement dans un seul cas que l’on a remarqué une sévère négligence, mais on ne sait pas s'il s’en suivra des conséquences.

Les gens ont été euthanasiés quand ils ont signalé d'entendre des voix, ou quand ils ont souffert de crises d’illusions. Bien  que ces personnes ne soient manifestement pas en mesure de prendre la décision de se tuer, elles ont quand même été euthanasiées. Cela n’a évidemment pas d'importance que les gens ne soient pas capables de penser par eux-mêmes. S'ils demandent l'aide au suicide, ils vont évidemment rencontrer peu de résistance aux Pays-Bas.

Et les Pays-Bas ne sont pas les seuls à commettre ces horreurs. En Belgique, une femme a reçu une injection létale après avoir demandé l'euthanasie. Sa raison? Elle venait de vivre la fin d'une relation amoureuse et en était bouleversée. Elle était aussi autiste et avait des antécédents de maladie mentale. Mais peu importe –dans son cas, elle a été tuée, apparemment sans que personne n’y voit de problème.

Nous parlons souvent de la façon dont l'avortement dévalue la vie, mais il en est de même pour l'euthanasie. Avec l'avortement, les bébés à naître diagnostiqués avec un handicap sont souvent tués parce que les gens pensent qu'il est préférable pour un enfant d'être mort que handicapé. Avec l'euthanasie, nous voyons la même attitude. C’est depuis longtemps la peur des adversaires de l'euthanasie que la légalisation du suicide assisté signifierait que les questions médicales ne seront pas traitées; en lieu et place, les gens vont tout simplement être mis à mort.

Les personnes handicapées et atteintes de  maladies mentales seront particulièrement abusées et deviendront des victimes - et c'est exactement ce que nous voyons se passer en Europe en ce moment.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire