M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

1806 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Les Belges se prononcent pour autoriser l'euthanasie des enfants et des personnes démentes

Sur le site du journal La Presse du 2 octobre 2013 :

 

(Quelles seront les prochaines étapes?)

 

 

Trois quarts des Belges sont favorables à une extension de la loi autorisant l'euthanasie aux mineurs et aux personnes souffrant de démence de type Alzheimer, révèle un sondage publié mercredi.
 
La loi belge de 2002 autorisant l'euthanasie dans certaines conditions ne s'applique actuellement qu'aux personnes de plus de 18 ans et disposant de toutes leurs facultés mentales. Le royaume a enregistré, en 2012, 1432 euthanasies, ce qui représente 2 % des décès.
 
Lundi, un Belge âgé de 44 ans a été euthanasié après une opération de changement de sexe qui avait échoué, son médecin ayant estimé que ses souffrances psychiques étaient devenues «insupportables». Cette affaire a mis en avant les cas de souffrance psychologique, qui ont débouché sur 52 euthanasies d'adultes l'an dernier.
 
Mais des cas dramatiques d'enfants gravement malades ou de personnes souffrant de démence ont poussé des parlementaires à examiner la possibilité d'étendre la loi aux mineurs «capables de discernement» et aux personnes atteintes de démence.
 
Une majorité de partis s'est même dégagée en faveur d'une telle modification, mais l'adoption du texte est freinée par l'opposition des formations chrétiennes-démocrates et centristes membres de la coalition gouvernementale. Il n'est pas certain qu'il sera voté avant la fin de la législature au printemps prochain.
 
(...)
 
Concernant les enfants, la question posée diffère du texte en préparation au Parlement, puisqu'elle évoquait le cas de mineurs qui ne «seraient plus en état de donner leur consentement», par exemple parce qu'étant plongés dans le coma.
 
(...)
 
Soixante-dix-neuf sondés sur cent sont également favorables (43 % «tout à fait» et 36 % «plutôt») à autoriser l'euthanasie pour les adultes souffrant de démence de type Alzheimer qui ne seraient plus en état de la réclamer.
 
(...)

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

1806 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire