M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3102 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Les 6 plus grandes femmes de l'histoire du Canada?

Dans les journaux québécois, on peut retrouver des palmarès des femmes marquantes de l'histoire du Québec. Parmi certaines absurdités, on trouve les noms de véritables personnages historiques d'Amérique, des modèles pour tous, que ce soit Jeanne Mance, Marguerite Bourgeois, Marguerite d'Youville.

En voici 6 dont on peut retrouver les biographies par le lien du site du diocèse de Montréal:

Jeanne Mance (1606-1673)

Première infirmière laïque du Canada, elle foule le sol de Ville-Marie le 17 mai 1642. Jeanne Mance soigne malades et blessés, d'abord dans un dispensaire puis à l'Hôtel-Dieu construit en 1645. À son initiative, un groupe de cent hommes sauve Montréal en 1653. De retour en France en 1659, elle ramène trois Hospitalières de La Flèche qui assureront le soin des malades. Jeanne Mance administre l'hôpital jusqu'à son décès. Près de 350 ans après sa mort, l'histoire s'apprête à lui conférer le titre de cofondatrice de la métropole.

Musée des Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal
www.museedeshospitalieres.qc.ca

Marguerite Bourgeoys (1620-1700)

Refusée au sein de communautés religieuses de Troyes, sa ville natale, elle accepte l'invitation de Paul de Chomedey de se rendre à Ville-Marie en 1653. Deux ans après, elle fonde la première chapelle de pèlerinage de Montréal et en 1658, ouvre la première école de la ville. C'est à l'âge de 78 ans qu'elle devient officiellement une sœur de la communauté qu'elle a fondée, la Congrégation de Notre-Dame, première communauté religieuse non-cloîtrée en Amérique.

Musée Marguerite-Bourgeoys www.marguerite-bourgeoys.com

Marguerite d'Youville (1701-1771)

Fondatrice de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Montréal dites les Sœurs Grises, elle est la première personne née au Canada à être canonisée. Cette grande femme est venue en aide à toutes les personnes dans le besoin et les a accueillies dans sa maison jusqu'à sa mort. En se rangeant du côté des pauvres, cette Mère à la charité universelle a fait preuve d'audace et de détermination en brisant les conventions sociales de l'époque.

Maison de Mère d'Youville www.sgm.qc.ca

Marie-Anne Blondin (1809-1890)

Analphabète jusqu'à l'âge de vingt ans, Marie-Anne Blondin fonde une communauté religieuse dédiée à sortir les enfants pauvres de l'ignorance. Avant-gardiste, elle rêve d'écoles mixtes. Son souhait ne se concrétise pas de son vivant, mais la communauté des Sœurs de Sainte-Anne dirige des centaines d'écoles aux 19e et 20e siècles.

Centre historique des Sœurs de Sainte-Anne www.ssacong.org/musee

Émilie Tavernier-Gamelin (1800-1851)

Surnommée La Providence des pauvres et l'Ange des prisonniers, elle fonde les Sœurs de la Providence. Jeune veuve, elle parcourt les rues de Montréal; elle débusque la misère partout, suscite la générosité des plus nantis et redistribue les biens aux démunis. Les visites aux Patriotes à la prison du Pied du Courant, le soin des malades et des vieillards, l'œuvre de la Soupe et l'éducation aux filles sourdes, ne sont que quelques exemples de son œuvre.

Musée des Sœurs de la Providence www.providenceintl.org/fr/musee-providence.php_

Rosalie Cadron-Jetté (1794-1864)

Fondatrice de l'Institut des Sœurs de Miséricorde de Montréal, elle affronte les préjugés de son temps pour porter assistance aux « filles-mères » au moyen d'une maternité, qui deviendra l'Hôpital La Miséricorde. En cachant ces femmes du regard de la société, Rosalie leur permet d'accoucher dans des lieux décents, de sauver la vie de leurs enfants et de poursuivre leur vie.

Musée des Sœurs de Miséricorde www.museemisericorde.org

En cette journée bien spéciale, rendons hommage à toutes les femmes : celles d'hier et celles d'aujourd'hui, celles qui ont changé l'histoire de Montréal et celles qui la changeront. Rencontrez ces héroïnes en visitant les six lieux qui les mettent à l'honneur.

Pour plus d'information :
Julie Duchesne pour les Lieux de patrimoine religieux montréalais
514-332-0550 poste 393 | musee_misericorde@yahoo.ca

 

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

3102 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire