M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le vice-président Pence à la Marche pour la Vie : « La vie est à nouveau victorieuse aux Etats-Unis »

VP_Mike_Pence_March_for_Life_2017_810_500_55_s_c1.jpgLe Vice-Président des États-Unis, Mike Pence, salue la foule lors de la 44e Marche pour la Vie à Washington.

Par Pete Baklinski (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

WASHINGTON, D.C., 27 janvier 2017 - Le vice-président Mike Pence est venu avec un message clair à la Marche pour la vie aujourd'hui: "La vie est à nouveau victorieuse en Amérique." 

Pour la première fois dans l'histoire américaine, un vice-président des États-Unis s'est adressé aujourd’hui à la Marche annuelle pour la vie depuis la capitale fédérale, en demandant à des centaines de milliers de militants pro-vie d’être «insistants» pour prendre la défense de la vie. 

«C'est une beau jour, c'est le meilleur jour que j'aie jamais vu pour la Marche pour la vie, à bien des égards», a déclaré Pence à la foule. 

Lisez la transcription complète du discours historique de Pence à la Marche pour la vie ici.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Pence, citant la fameuse insistance de la Déclaration d'Indépendance sur les droits à la «vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur», a déclaré: «Il y a 44 ans, notre Cour suprême s'est détournée du premier de ces idéaux intemporels. 

«Mais aujourd'hui, en trois générations, à cause de vous tous, et des milliers de personnes qui s’investissent avec nous dans des marches comme celle-ci dans toute la nation, la vie est à nouveau gagnante en Amérique», a-t-il dit. 

Selon Pence, il est évident que la vie est gagnante avec l'élection d’une «majorité pro-vie au Congrès des États-Unis d'Amérique» et en particulier avec l’ «élection historique d'un Président qui soutient le positionnement d’une Amérique plus forte, plus prospère. Et un président qui -je le dis fièrement- soutient le droit à la vie - le président Donald Trump ", a-t-il dit. 

La Marche pour la vie a lieu chaque année à Washington, D.C. Des centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants manifestent pacifiquement contre la décision de la Cour suprême de 1973 Roe v. Wade, qui a légalisé l'avortement aux États-Unis. Les marcheurs se battent pour ce que les organisateurs de l'événement appellent un «monde où chaque vie humaine est valorisée et protégée». 

C'était la première fois, depuis 44 ans que la Marche a lieu, que le commandant en second du pays y participe. 

Pence a appelé la Marche «une célébration des progrès que nous avons faits dans ce domaine. 

"Nous sommes arrivés à un moment historique dans le soutien à la vie et nous devons vivre ce moment avec respect et compassion pour chaque Américain", a-t-il dit. 

Durant la campagne présidentielle de Trump, Pence avait promis aux pro-vie qu'il serait leur représentant à la Maison Blanche, en particulier en supprimant les subventions au géant de l’avortement : Planned Parenthood et en travaillant à renverser la décision de 1973 Roe v. Wade. 

"Permettez-moi de vous assurer que l'administration Trump / Pence affirmera la sainteté de la vie et défendra les enfants à naître dès le jour de notre prise de fonction", a-t-il déclaré lors du sommet Values Voter de septembre. «Je veux voir le jour où nous mettrons la sainteté de la vie au centre du droit américain et nous reduirons  Roe v. Wade à un tas de cendres historique», a-t-il ajouté à cette époque. 

Sous l'œil de Pence, l'administration Trump commence à tenir ses promesses. 

Lors de son premier jour de travail à la Maison Blanche lundi, Trump a signé un décret réintroduisant la «Politique de Mexico» qui a interdit le financement gouvernemental des groupes pro-avortement étrangers comme la Fédération internationale pour la planification familiale. 

Le lendemain, la Chambre des représentants des États-Unis a voté en grande majorité pour interdire de façon permanente le financement par les contribuables de l'avortement sur le sol des États-Unis. Le même jour, le secrétaire à la presse de Trump, Sean Spicer, a promis une «présence importante de l'Administration» à la Marche pour la Vie. 

Lors d'une interview avec ABC News mercredi, le président Trump a critiqué les médias traditionnels pour avoir couvert la Marche pour les Femmes (pro-avortement) tout en ignorant royalement la Marche annuelle pour la Vie, beaucoup plus importante. Il a répété ces commentaires lors de la retraite républicaine du Congrès à Philadelphie hier. 

La présidente de la Marche pour la Vie, Jeanne Mancini, a déclaré qu'elle était "ravie" du soutien sans précédent que la nouvelle administration Trump offre cette semaine à la Marche annuelle pour la vie. 

"Nous n'avons jamais rien vu de tel de notre vie ", a-t-elle déclaré à LifeSiteNews dans une interview accordée hier. 

"Espérons que cela montre ce à quoi nous pouvons nous attendre dans les semaines et les mois à venir", a-t-elle ajouté. 

Pence a exhorté les militants pro-vie à la Marche à «être insistants» dans la cause de la vie, mais avec «douceur». 

«Que ce mouvement soit connu pour son amour et non pour sa colère, que ce mouvement soit connu pour sa compassion et non pour ses affrontements.» Quand on aborde les questions du cœur, rien ne vaut la douceur. 

«Je crois que nous continuerons à gagner les cœurs et les esprits de la génération montante si nos coeurs saignent d'abord pour les jeunes mères et leurs enfants à naître et si chacun de nous fait tout ce qu’il peut pour les rencontrer où qu’elles soient, avec générosité, sans jugement », a-t-il ajouté. 

Il a promis de travailler sans relâche pour restaurer une Culture de Vie en Amérique. 

"Et soyez assurés, au plus profond de vous, que, à vos côtés, nous ne nous lasserons pas, nous ne nous reposerons pas avant d’avoir restauré une culture de vie en Amérique pour nous-mêmes et pour notre postérité. Merci et que Dieu vous bénisse", a-t-il conclu.

Publicité



Laissez un commentaire