M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Le traitement d'une grossesse extra-utérine n'est pas un avortement

preborn-human.jpg

Par Rebecca Downs de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Le mouvement pro-avortement a tendance à interpeller les gens sur les «cas difficiles». C'est-à-dire avec des exceptions comme le viol, l'inceste et spécialement dans les cas de «la vie de la mère».  Cependant, comme le montre l'analyse des sondages, même avec plus d'Américains se considérant pro-choix, plusieurs sont plus pro-vie qu'ils ne pensent.

Mais qu'en est-il des cas qui impliquent la vie de la mère? Il y a des Américains qui sont pro-vie sans exception, moi inclus. Et c'est certainement possible de l'être. Est-ce que cela signifie que nous laissons les femmes mourir quand leur grossesse, tragiquement et dans de rares cas,  menace leur vie? Bien sûr que non. Nous leur offrons un traitement d'urgence pour sauver leur vie. Il est cependant crucial de distinguer que cela n'est pas un avortement.

Un avortement direct a un but en tête : terminer la grossesse en tuant l'enfant à naître. La raison de la femme pour avoir la procédure n'a pas d'importance : un avortement réussi signifie simplement que son enfant est mort.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Comme des médecins l'ont déjà déclaré, un avortement n'est jamais médicalement nécessaire pour sauver la vie de la mère. Maintenant encore, nous parlons d'avortement direct. À l'occasion, une mère peut avoir besoin d'une césarienne d'urgence. Les médecins essayeront de sauver l'enfant aussi, mais parfois l'enfant n'est pas assez développé pour survivre en dehors de l'utérus – c'est la différence d'avec un avortement direct. L'avortement non seulement tue les enfants, mais il le fait de manière brutale. Le traitement d'urgence, cependant, n'a pas été fait pour tuer l'enfant, mais pour sauver la mère. La perte de vie, qui se produit, est à la fois involontaire et tragique. Nous essayons de sauver l'enfant, bien que parfois nous n'y arrivions pas.

Une grossesse extra-utérine est un exemple spécifique où le traitement inévitablement et tragiquement provoque la mort de l'enfant à naître. Mais encore une fois, la mort n'est pas le but.

Une telle grossesse est différente de toutes les autres  qu'une femme désire mener à terme, parce qu'elle ne peut pas la continuer. L'enfant à naître est supposé de grandir dans l'utérus de sa mère, mais dans ce cas, l'enfant se développe dans la trompe de Fallope. Une telle grossesse peut sévèrement blesser ou causer des dommages à la mère. Ainsi le bébé et parfois même les trompes de Fallope, doivent être enlevés. 

WebMd et la Mayo Clinic ne considèrent pas les traitements pour la grossesse extra-utérine comme des avortements – et  Planned Parenthood non plus! Pourtant, comptez sur les média radicaux pro-choix comme RH Reality Check, pour qu'ils tournent la question des grossesses ectopiques contre les institutions et le mouvement pro-vie.

Ce qui est encore pire au sujet d'une telle attaque provenant du mouvement pro-avortement, c'est que l'avortement peut même conduire à un risque accru de grossesses extra-utérines, tel que   souligné par une étude française publiée dans l' American Journal of Public Health. Une étude italienne note également des conclusions similaires.

Il est possible d'être pro-vie sans exception et quand même se soucier du bien-être et de la mère et de l'enfant. Un avortement direct est un acte horrible et barbare. Nous devons  travailler à trouver des solutions qui permettront de sauver à la fois la mère et l'enfant.

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire