M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1926 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le taux de réussite de la fécondation in vitro? 30%...

Sur le site de Canoe.ca, cette information:

 

 

L'explication des statistiques du taux de réussite d'une clinique de fertilité

Il y a une grande diversité de mesures qui pourraient servir à évaluer les taux de réussite des technologies de reproduction assistée (TRA), et l'éventail des choix peut donner le sentiment de ne pas être à la hauteur à la personne qui doit prendre une décision. Parmi les façons de présenter le taux de réussite de la fécondation in vitro (FIV), on retrouve généralement l'un des exemples ci-après :

  • un pourcentage calculé à partir de tous les cycles de traitement commencés à un moment donné qui se terminent par une grossesse. Cette méthode est souvent désignée le taux de grossesses par cycles de traitement commencés;
  • le pourcentage de transferts d'embryons menant à une grossesse. On qualifie souvent cette méthode le taux de grossesses par transfert d'embryon. Le taux de grossesses par cycles de traitement commencés sera toujours plus faible que le taux de grossesses par transfert d'embryon parce que cette méthode ne tient pas compte du nombre de cycles annulés avant le transfert embryonnaire;
  • le taux de naissances vivantes, qui diffère du taux de grossesses, car approximativement 15 % des grossesses obtenues par les TRA se terminent par des avortements spontanés. Le taux de naissances vivantes est donc vraiment le nombre de naissances vivantes par cycles de traitement commencés.

Comme ces méthodes pourraient vous sembler déroutantes, voici un autre exemple qui vous aidera à mieux comprendre. Dans celui-ci, 100 cycles ont été commencés, 90 cycles ont atteint le stade du transfert embryonnaire, 40 ont mené à des grossesses et 6 à un avortement spontané, autrement dit :

  • le taux de grossesses par cycles de traitement commencés est alors de 40 % (40 grossesses pour 100 cycles) :
  • le taux de grossesses par transferts d'embryons est de 44 % (40 grossesses pour 90 transferts d'embryons);
  • le taux de naissances vivantes par cycles de traitement commencés est de 34 % (100 cycles, avec 40 grossesses, 6 avortements spontanés et 34 naissances vivantes).

D'après la Société canadienne de fertilité et d'andrologie, les données canadiennes pour 2010 et 2011 sont les suivantes :

  • le taux de grossesses moyen par cycles de traitement commencés est 32 %;
  • le taux de naissances vivantes moyen par cycles de traitement commencés est 30 %.

30% de réussite et 100% payés par nos impôts...

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1926 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire