M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3102 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le prix nobel de médecine ne veut pas utiliser les cellules souches prélevées d'embryons humains

Sur le site de genethique.org du 16 novembre 2012:

(Shinya Yamanaka, prix nobel de médecine 2012)

 

Interrogé sur ce qu'il rêve "de voir réaliser avec les cellules iPS avant la fin de sa carrière", Shinya Yamanaka, ancien médecin, répond: "nous voyons deux applications des cellules iPS: la médecine régénérative et la découverte des nouveaux médicaments. Je veux vraiment qu'elles deviennent réelles dans les 10 ou 20 ans". Il ajoute qu'il croit réellement que d'ici là, "ces cellules souches seront utilisées en routine à l'hôpital", et que "la dégénérescence maculaire sera la première maladie qui sera traitée avec les cellules iPS".
 
A la question de savoir si, dans la mesure où "les cellules iPS sont des cellules reprogrammées, [on peut les] considérer [comme] semblables à des cellules 'neuves'", le chercheur japonnais répond: "Je pense que ce sont presque des cellules neuves. Ma vision est que nous travaillons sur une machine à remonter le temps pour les cellules. Elle permet de ramener des cellules à un état embryonnaire". Interrogé ensuite sur la différence de potentialité entre les cellules iPS et les cellules souches embryonnaires, Shinya Yamanaka précise: "ces deux types de cellules sont très proches. Pour le moment, on ne peut pas dire qu’il est impossible de distinguer cellules souches et cellules iPS, mais elles se ressemblent beaucoup. J’espère que l’on pourra remplacer prochainement les cellules souches embryonnaires par des cellules iPS dans différentes applications", ajoutant que "tout ce que nous pourrons faire avec des cellules souches embryonnaires, je pense que nous pourrons le faire avec des cellules iPS".
(...)
Enfin, à la question de savoir s'il a "commencé à travailler sur les iPS faute de pouvoir conduire des recherches sur les cellules souches embryonnaires", Shinya Yamanaka répond: "je veux trouver un moyen d'éviter d'utiliser des embryons humains, c'est ma motivation".

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

3102 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire