M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Parti Québécois prépare une rentrée gaie s'il prend le pouvoir!

Sur le site de être du 17 juillet 2012:

Il est l’un des rares députés ouvertement gais dans l’histoire du Québec, il siège à l’Assemblée nationale depuis bientôt quatre ans en tant qu’élu de Jonquière et il s’occupe de nombreux dossiers chauds depuis quelques semaines. Porte-parole de l’opposition péquiste en matière d’éducation primaire et secondaire, Sylvain Gaudreault évoque ici un texte contre l’intimidation à l’école, la Loi 78 et la vie gaie dans sa région. (...)

Être. Vous parlez du reste du monde, mais va-t-on enrayer réussir à enrayer l’intimidation et l’homophobie qui règnent encore dans nos écoles ? Line Beauchamp avait finalement accepté de traiter du sujet, avant sa démission…

S.G. Le 3 avril dernier, elle nous a conviés à des séances de travaux intensifs et encore aujourd’hui, nous en sommes à l’élaboration du projet de loi 56. Nous l’avons bonifié, nous y avons apporté des amendements et des modifications afin de le peaufiner. Au Parti Québécois, ça faisait longtemps qu’on en parlait, alors nous avons travaillé conjointement avec le gouvernement. C’est drôle, parce qu’en 2008-2011, c’est la ministre Courchesne qui avait ce mandat, et sa proposition avait été critiquée parce que ladite loi n’avait pas assez de mordant, elle ne prenait pas assez de dispositions et de moyens pour contrer le problème… Finalement, c’est à elle qu’est revenu le dossier.

Être. Y a-t-il dans cette loi des points qui visent directement l’homophobie dans les écoles ?

S.G. Oui, certaines dispositions sont prises pour la contrer. Avant, on recommandait d’aviser immédiatement les parents d’un jeune qui était victime d’homophobie. « Attention », nous ont dit différents groupes d’interventions (des organismes luttant pour les droits des GLBT), c’est beaucoup plus nuancé et complexe que ça n’y paraît. Ce n’est peut-être pas la meilleure approche de voir un directeur appeler à la maison pour dire aux parents que leur jeune souffre d’intimidation parce qu’il est gai, alors que souvent les parents n’étaient même pas au courant de l’homosexualité de leur enfant ! On va donc davantage penser aux intérêts de l’élève et lui offrir un accompagnement.

Être. Qu’est-ce que ça signifie, concrètement ?

S.G. Ça veut dire des rencontres, des activités de formation, du renforcement. Chaque école sera munie d’un comité multidisciplinaire (directeur, psychologues, enseignants, parents, etc.). Au début de chaque année, le directeur va présenter et expliquer point par point un code de vie aux élèves.

Si le Parti Québécois l'emporte, il est probable qu'il soit le prochain ministre de l'éducation! Il a l'honnêteté de dire ouvertement qu'il usurpera également l'autorité des parents en pensant davantage "aux intérêts de l'élève" pour lui fournir un "accompagnement" sans aviser ses parents ou leur demander leur accord. Un accompagnement qui le confortera dans l'idée qu'il doit s'accepter comme gai, et que les témoignages de personnes ayant passée de l'homosexualité vers l'hétérosexualité grâce à une aide thérapeutique sont de la foutaise?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire