M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2306 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le parti Québécois et la CAQ ouvert à l'euthanasie pour les personnes démentes

Sur le site du journal Le Soleil du 18 septembre 2013 :

 

(La députée et critique de la CAQ, la Dr Hélène Danault, favorable à l'euthanasie des personnes démentes dès le début de leur maladie...)

 

 

(Québec) Le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) sont ouverts à ce que l'aide médicale à mourir soit éventuellement offerte aux personnes souffrant de démence, dont la maladie d'Alzheimer. Le Parti libéral semble vouloir limiter cette forme d'euthanasie aux seules personnes aptes à prendre la décision.
 
Mardi, en commission parlementaire sur le projet de loi 52 concernant les soins de fin de vie, la ministre déléguée aux Services sociaux, Véronique Hivon, a bien accueilli la proposition du Collège des médecins afin que les personnes affligées de démence puissent également avoir accès à l'aide médicale à mourir. Pour l'heure, le projet de loi ne prévoit pas cette possibilité. Seules les personnes aptes à prendre une telle décision auront droit à l'aide médicale à mourir.
 
Le Collège des médecins, qui appuie le projet de loi, estime que des personnes inaptes devraient aussi avoir accès à l'aide médicale à mourir sous certaines conditions. Entre autres, un mandataire pourrait avoir été nommé par la personne qui désire bénéficier de l'aide médicale si elle développe une démence. La démarche devrait par la suite recevoir l'approbation d'un deuxième médecin.
 
Pour sa part, la critique en santé de la Coalition Avenir Québec, la Dre Hélène Danault, a souligné que les médecins voient de plus en plus, avec le vieillissement de la population, des cas de démence «qui occupent de plus en plus nos lits en CHSLD [centres d'hébergement de soins de longue durée]». Elle s'explique mal qu'on puisse refuser l'aide médicale à mourir à une personne dont la démence est à ses débuts. Cette forme d'euthanasie pourrait toutefois être appliquée au dernier stade de la maladie.
 
(...)

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2306 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire