M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Le mythe de la religion première cause de guerre

Les humanistes laïques et athées affirment régulièrement que la religion est la principale cause de violence et de guerre dans l'histoire de l'humanité. Sam Harris, l’un des principaux chantres de cet athéisme, affirme dans son livre The End of Faith (La fin de la foi), que la foi et la religion constituent « la source la plus prolifique de violence dans notre histoire. »

Bien qu'il soit indéniable que des campagnes telles que les Croisades et la guerre de Trente Ans reposaient fondamentalement sur des différends religieux, il est tout simplement faux d'affirmer que la religion a été la principale cause de guerre. De plus, même s’il n’y a pas non plus de désaccord sur le fait que l'islam radical a inspiré le 11 septembre, il est faux de dire que toutes les religions contribuent de façon égale lorsque la violence et la guerre motivées par la religion sont concernées.

Une source intéressante de vérité en la matière est l'Encyclopédie des guerres en trois volumes de Philip et Axelrod, qui relate les quelque 1763 guerres qui ont été menées au cours de l'histoire humaine. Parmi ces guerres, les auteurs en classent 123 comme étant de nature religieuse, ce qui est un pourcentage étonnamment faible (6,98 %) de toutes les guerres. Cependant, lorsqu'on soustrait celles qui ont été menées au nom de l'islam (66), le pourcentage est réduit de plus de la moitié à 3,23 %.

Cela signifie que toutes les religions réunies — moins l’islam — ont causé moins de 4 % de toutes les guerres et conflits violents de l'humanité. En outre, elles n’ont pas joué le rôle d’élément déclencheur dans les grandes guerres qui ont abouti à la plupart des pertes de vie.

Cela ébrèche sérieusement l'argument de Harris, n'est-ce pas?

En vérité, les motivations non religieuses et les philosophies naturalistes portent la responsabilité de presque toutes les guerres de l’humanité. Le nombre de vies perdues lors de conflits religieux n'est rien en comparaison avec ceux observés au cours de régimes qui rejetaient l'idée de Dieu — cela est présenté dans l’ouvrage de R.J. Rummel Lethal Politics and Death by Government (Politiques létales et mort par le gouvernement) :

Vies perdues à cause de dictateurs non religieux :

Joseph Staline – 42 672 000
Mao Zedong – 37 828 000
Adolf Hitler – 20 946 000
Chiang Kai-shek – 10 214 000
Vladimir Lénine – 4 017 000
Hideki Tojo – 3 990 000
Pol Pot – 2 397 000

Rummel écrit : « Près de 170 millions d'hommes, femmes et enfants ont été tués, battus, torturés, poignardés, brûlés, affamés, gelés, écrasés ou ont travaillé jusqu’à la mort par épuisement; ont été enterrés vivants, noyés, pendus, bombardés ou tués de l’une des myriades de façons dont des gouvernements ont infligé la mort à des citoyens désarmés, sans défense et à des étrangers. Les morts pourraient se chiffrer dans les 360 millions de personnes, comme si notre espèce avait été dévastée par une Peste noire moderne. Et en effet, c’est bien cela, mais une Peste de puissance, pas de microbes. »

La preuve historique est très claire : la religion n'est pas la principale cause de guerre.

Si la religion ne peut être blâmée pour la plupart des guerres et violences, alors quelle en est la cause principale? La même chose qui déclenche tous les crimes, la cruauté, les pertes de vie, et autres choses semblables. Jésus donne la réponse très clairement : « Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les desseins pervers : débauches, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, ruse, impudicité, envie, diffamation, orgueil et déraison. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'homme. » (Marc 7, 21-23)

L’apôtre Jacques, naturellement, est d'accord avec le Christ lorsqu’il dit : « D’où viennent les guerres, d’où viennent les batailles parmi vous? N’est-ce pas précisément de vos passions, qui combattent dans vos membres? Vous convoitez et ne possédez pas? Alors vous tuez. Vous êtes jaloux et ne pouvez obtenir? Alors vous bataillez et vous faites la guerre. » (Jacques 4,1-2).

En fin de compte, l’évidence montre que les athées ont tout à fait tort à propos des guerres qu'ils prétendent haïr si désespérément. Le péché est la première cause de guerre et de violence, pas la religion, et certainement pas le christianisme.

Cet article a été rédigé par Robin Schumacher du CARM, édité par Matt Slick, traduit par Campagne Québec-Vie

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire