M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Le mari de Feng Jiangmei, la Chinoise forcée à avorter au 7e mois de sa grossesse, a disparu...

Sur le site du journal La Presse du 26 juin 2012:

 

(Feng Jiangmei, épouse de Deng Jiyuan, et son enfant avorté de force)

 

L'époux d'une Chinoise forcée à avorter à sept mois de grossesse, une affaire qui a scandalisé l'opinion en Chine, a disparu, a annoncé mardi un proche en faisant état du harcèlement quotidien que vie cette famille.

Feng Jiangmei, déjà mère d'un enfant, avait été forcée à avorter faute de pouvoir payer les 40 000 yuans (6260 $) d'amende pour non-respect de la politique de l'enfant unique.

Une photo la montrant sur son lit d'hôpital, son foetus ensanglanté auprès d'elle, avait entraîné une avalanche de commentaires outrés des internautes à la mi-juin.

Son mari, Deng Jiyuan, a disparu depuis dimanche, a annoncé un proche à l'AFP. « La dernière fois que je l'ai vu, il est parti en disant qu'il devait aller voir un responsable qui voulait le rencontrer », a dit cette personne sous couvert de l'anonymat. « On ne l'a pas revu ».

Mardi toutefois, Deng a appelé sa famille, mais sans toutefois dire où il se trouvait ni s'il allait rentrer chez lui. (...)

Et les autorités chinoises continueront d'affirmer qu'elles sont scandalisées par cet avortement forcé, qui ne respecterait pas les lois... Deng Jiyuan avait probablement trop parlé...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire