M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Le journal Rue Frontenac: désinformation éhontée

Les journalistes du Journal de Montréal sont en lock-out depuis deux ans. Le 28 octobre 2010, ils ont lancé la publication de l'hebdomadaire "rue Frontenac" distribué gratuitement dans tout le Québec.

Le Vol.1 NO.1 nous présentait en première page un article-choc, tendancieux intitulé "Avortement, la grande manipulation". Pour mieux illustrer cette feuille de chou à sensation, on a mis en évidence un gros crucifix juste à côté du mot "manipulation".

Dans leur enquête biaisée, les journalistes s'en prennent violemment aux organismes qui aident les femmes enceintes à prendre une décision éclairée, plutôt que de les envoyer directement dans un avortoir, l'abattoir officiel financé par notre gouvernement décadent.

Le dossier de nos jounalistes pro-avortement affirme les pires sornettes [voir ci-bas pour la documentation que nos journalistes auraient, semblerait-il, négligé de lire]: le fœtus n'est pas un vrai bébé; les médecins ne le sortent pas du sein de leur mère en le démembrant; il n'y a certainement pas de séquelle physique et psychologique pour la mère suite à un avortement; les histoires de cancer, de problèmes de fertilité, de vie rongée par les remords sont de la pure invention des pro-vie; les laboratoires qui utilisent les fœtus pour des expériences cliniques ou pour la fabrication de produits cosmétiques, c'est de la fiction, etc. 

Au Centre de santé des femmes de Montréal qui pratique des avortements payés à 100% par la carte soleil, la directrice Anne-Marie Messier affirme haut et fort que "les pro-vie ne disent que des niaiseries" (sic). On aurait affaire à "un mouvement de droite qui se cache dans l'ombre".

Les cinq pleines pages de ce premier numéro de "rue Frontenac" sont une honte pour ces journalistes. On accuse faussement les organismes qui ont l'honnêteté de bien informer les femmes qui veulent avorter de faire des campagnes de peur pour effrayer ces mères enceintes; à leurs yeux, ce serait même de la désinformation que de dialoguer avec ces femmes en détresse et de leur montrer un vidéo sur la vraie vie de l'enfant dans le sein maternel.

On accuse les groupes pro-vie de fausse représentation et on demande au gouvernement d'intervenir pour mettre fin à cette supposée information dite tendancieuse et effrayante. Il y aurait actuellement au Québec une quinzaine de ces "terribles" centres qui aident les femmes en détresse à prendre une décision éclairée. "Rue Frontenac" aimerait bien les voir tous disparaître!

Pour nos journalistes postmodernes, dissuader les femmes de se faire avorter serait un crime épouvantable; il faudrait plutôt faire la promotion de l'avortement. Voilà la bonne solution!

Pourquoi ce nouveau journal a-t-il choisi de monter un tel dossier à la une pour attaquer vicieusement le mouvement pro-vie? Je pense qu'actuellement les grands ténors de l'avortement perdent des plumes et paniquent. De plus en plus de femmes changent d'idée après une mûre réflexion qui leur prouve que le fœtus est une véritable personne humaine. Les promoteurs de l'avortement ont beau crier au loup en hurlant que les femmes enceintes n'ont rien d'important dans leur ventre et qu'elles vont "tomber dans un piège bien ficelé", si elles gardent leur bébé, ce sont de terribles menteurs qui travaillent à plein temps pour le Malin.

L'arrivée de ce nouveau journal hebdomadaire est complètement ratée. En nous présentant ce dossier sous l'angle d'une désinformation éhontée, ces journalistes font preuve d'un parti pris ridicule et indigne de leur profession.

Pour obtenir plus d'information: 

Avortement et séquelles psychologiques: Un article daté du 2 février 2009, sur la recherche d'une étudiante au doctorat à l'Université de Montréal : L'avortement crée un stress post-traumatique. Pour une exposé détaillé sur la possibilité qu'il ait des séquelles psychologiques suite à l'avortement, voir l'article du site Wikipedia anglophone "Abortion and Mental Health" (de loin supérieur à l'article homologue de langue française). Ce que le consentement éclairé exige est que la personne qui choisit l'avortement sache au moins que les opinions sont très partagés à ce sujet.

Avortement et cancer du sein: Voir ici pour plus d'informations sur le lien possible entre l'avortement et le cancer du sein. L'article sur Wikipedia (en anglais seulement) est très utile.

Avortement et les grossesses futures: Un article qui décrit les résultats d'une étude allemande qui semble démontrer un lien entre l'avortement et le risque d'avoir un bébé prématuré. 

Vaccins et humains avortés: Un article sur les vaccins préparés à partir de cellules de fétus avortés.

Recherche scientifique, cosmétiques, et humains avortés: Un article du Guardian nous dit qu'une compagnie chinoise tenterait de produire du collagène pour les lèvres à partir d'êtres humains avortés. Un article dans un quotidien Suisse décrit la vente de crême anti-rides faite à partir de protéïnes issues de la peau d'êtres humains avortés. Un autre article décrit comment en Grande-Bretagne on utilise des cellules souches d'êtres humains avortés dont jusqu'à maintenant on incinérait les dépouilles pour traiter des patients qui souffrent d'Accidents vasculaires cérébraux (AVC). Finalement, cet article du Guardian décrit comment deux médecins ont fuit leur pays, l'Ukraine, après y avoir exposé un système de traite de fétus pour des fins pécuniaires, surtout la fabrication de cosmétiques et de cures santé pseudo-scientifiques.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire