M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Le gouvernement nigérien envisage d'interdire les sites pornographiques: officiel

Goodluck_Jonathan_World_Economic_Forum_2013_(2)_810_500_55_s_c1.jpgGoodluck Jonathan, président du Nigéria

Par Thaddeus Baklinski de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

KADUNA, Nigeria, le 26 Janvier 2015 (LifeSiteNews.com) - Un responsable du gouvernement nigérian a déclaré aux participants d’un atelier sur l'utilisation des médias sociaux organisé pour les chefs religieux et les jeunes que le gouvernement fédéral envisage d'introduire une loi qui interdira tout site pornographique dans le pays.

« Le gouvernement envisage d'interdire et de bloquer les sites Web qui inculquent des attitudes négatives chez nos enfants, mais nous avons besoin d'une loi pour soutenir une telle décision », a déclaré dimanche le conseiller de sécurité nationale Sambo Dasuki lors de la cérémonie de clôture de l'atelier de trois jours tenu à Kaduna, selon la Abuja Prime Times.

« Parce que sans loi, les gens peuvent aller au tribunal et réclamer la violation de leurs droits », a expliqué Dasuki.

Les critiques de la décision disent que le gouvernement n'a pas d'affaire à censurer l'Internet. Cependant, le gouvernement nigérian ainsi que les chefs religieux du pays sont prêts à faire face à toute réaction hostile que cette décision peut générer.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Lorsque le président nigérian Goodluck Jonathan a signé une nouvelle loi interdisant le «mariage» des personnes du même sexe en 2014, les pays occidentaux, y compris les États-Unis et la Grande-Bretagne, ont condamné la législation.

Cependant, le gouvernement nigérian a déclaré que si le coût de l'acceptation de l'aide étrangère est de permettre aux couples du même sexe de «se marier,» c’est un prix que le pays n’est pas disposé à payer.

« [Le « mariage » homosexuel] est étranger à notre société et à notre culture, et ne doit pas être importé », a déclaré le chef de la majorité Mulikat Adeola-Akande. « Cette pratique n'a pas sa place dans notre culture, dans la religion, au Nigeria ou n’importe où en Afrique. C’est de l'immoralité et de l'avilissement de notre culture, nous la condamnons dans sa totalité ».

Le Nigeria est une nation très religieuse dont la population est répartie à peu près également entre chrétiens et musulmans. La législation contre les relations homosexuelles bénéficie du soutien populaire généralisé.

Les évêques catholiques du Nigeria ont félicité le sénat du pays pour sa « décision courageuse et fortifiant l’espoir » de passer le projet de loi interdisant les unions homosexuelles et les démonstrations publiques d'homosexualité.

Les évêques nigérians ont insisté que l'interdiction même de démonstrations publiques d'affection homosexuelle est essentielle à la santé morale du pays. «Loin d'être un déni des droits fondamentaux de certains Nigérians qui se livreraient aux tels actes, une telle interdiction protège notre société de l'usurpation de son droit à la santé morale et à la décence culturelle,» ont-t- ils dit dans un communiqué.

« Le Sénat a pris cette décision courageuse et fortifiant l’espoir face aux pressions internes et internationales considérables pour faire exactement le contraire », expliquent-ils. « Certains pays occidentaux ont en fait depuis lors directement demandé au Nigeria de renverser cette décision ou renoncer à certaines aides et soutien.»

Dans leur déclaration, les évêques du Nigeria ont rejoint de nombreux dirigeants africains en dénonçant les efforts des gouvernements occidentaux à «imposer » leurs valeurs sur le continent.

« Nous déclarons qu’aucun pays n'a le droit d'imposer à un autre les conditions qui sont de nature à bouleverser ses valeurs culturelles et sociétales communes juste pour satisfaire les désirs exotiques et les tendances de quelques-uns », ont écrit les évêques.

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire