M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le futur cardinal O'Brien traite de la question de la liberté religieuse aux États-Unis

L'agence de presse Zenit.org publie un entretien avec le futur cardinal. Ce dernier traite des dangers d'une société de plus en plus intolérante, tel que nous la voyons au Québec et au Canada.

"Pourriez-vous expliquer davantage ce problème du gouvernement qui cherche à restreindre la liberté religieuse, dans les domaines de l’avortement et du mariage entre personnes du même sexe. A Baltimore, par exemple, il y a eu le cas du maire qui s’est prononcé en faveur du mariage entre personnes du même sexe.

A Baltimore, il y a deux ans, nous avons fait l’objet d’une obligation inouïe, que nous n’aurions jamais pu imaginer : nos centres de consultation pour les femmes enceintes ont reçu l’ordre légal, adopté par le conseil municipal, d’afficher la mention suivante : « Nous n’offrons pas de service de contrôle de naissance ou d’avortement ». Pourquoi avons-nous dû faire cela ? C’était une décision totalement arbitraire de leur part, et une tentative pour nous faire disparaître, au profit du planning familial. Jusqu’ici, les jugements nous ont toujours donné gain de cause sur cette question. [Par ailleurs], si nous suivons d’autres états qui ont déjà légiféré sur le mariage entre personnes du même sexe, le prochain pas sera de nous obliger à l’enseigner dans toutes nos écoles ; de même, nous devrons en accepter le principe dans toutes nos institutions, et la réalité dans nos communautés et partout où elles œuvrent. La prochaine étape sera comme dans les pays européens : si vous parlez publiquement du caractère immoral du mariage entre personnes du même sexe, vous vous exposez à des poursuites. C’est une pente glissante, et c’est ce qui va certainement arriver.

Le point de départ, c’est qu’on compare cela à la discrimination de race, de couleur - c’est-à-dire la pigmentation, ça c’est de la discrimination. Mais nous parlons de l’institution de base, fondamentale, du mariage depuis les origines, à partir des Ecritures et qui, dans les nations civilisées, a toujours été réalisée entre un homme et une femme ouverts à l’accueil des enfants. Lorsque nous voulons changer cela par sympathie ou en suivant nos émotions, c’est une initiative immensément dangereuse, et cela met notre avenir en danger."

Nous n'avons pas le choix, il faut parler et maintenant combattre pour simplement, demeurer libre...

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire