M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le droit à la Vie de Vincent Lambert maintenu par un tribunal, contre la volonté de son médecin

Sur le blog de Jeanne Smits du 16 janvier 2014 :

 

(Photo de l'Hôtel de ville de Châlons-en-Champagne par TitTornade sur wikimedia.org, licence creative commons)

 

Le tribunal de Châlons-en-Champagne a constaté que Vincent Lambert n'est pas en état de survie artificielle, et a ordonné la suspension de la décision du Dr Kariger du CHU de Reims de lui supprimer l'alimetation et l'hydradation en vue d'un « protocole de fin de vie »  :

« Vincent Lambert est en état pauci-relationnel, soit un état de conscience « minimale plus », impliquant la persistance d’un perception émotionnelle et l’existence de possibles réactions à son environnement ; qu’ainsi, l’alimentation et l’hydratation artificielles qui lui sont administrées, dès lors qu’elles peuvent avoir pour effet la conservation d’un certain lien relationnel, n’ont pas pour objet de maintenir le patient artificiellement en vie, cet artifice ne pouvant au demeurant se déduire du seul caractère irréversible des lésions cérébrales et l’absence de perspective d’évolution favorable dans l’état des connaissances médicales ; que pour les mêmes motifs, et dès lors que le centre hospitalier universitaire de Reims ne fait valoir aucunes contraintes ou souffrances qui seraient engendrées par le traitement, celui-ci ne peut être qualifié d’inutile ou de disproportionné, de sorte qu’il n’est pas constitutif d’une obstination déraisonnable. »

Et il insiste, avec toute l'autorité que lui donnent sa formation de 9 juges, tout à fait insolite pour une audience de référé-liberté :

« Il résulte de tout ce qui précède que la décision du 11 janvier 2014 de cesser l’alimentation et l’hydratation artificielles de Vincent Lambert caractérisent une atteinte grave et manifestement illégale au droit à la vie de Vincent Lambert. » (...)

Le site genethique.org du 16 janvier 2014 nous apporte également cette information :

Pour l’avocat des parents de Vincent Lambert, Me Triomphe, "Vincent est handicapé, il n’est pas atteint d’une maladie incurable, il n’est pas en fin de vie, sauf si on lui retire son alimentation et son hydratation".

Le CHU de Reims devrait bientôt s’exprimer pour dire s’il compte saisir le Conseil d’Etat ou s’en remettre à l’ordonnance du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire