M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Dr Jacques Kadoch dénonce le projet d'un nouveau centre de fertilité à l'hôpital Ste-Justine

Sur le site du journal La Presse du 12 septembre 2012:

 

(Le Dr Jacques Kadoch, directeur médical de la clinique de procréation assistée du CHUM, practicien chez OVO)

 

 

Après sept mois d'existence, la clinique de procréation assistée du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) ne fonctionne toujours qu'au quart de sa capacité, a appris La Presse. Pourtant, Québec persiste dans son projet de construire à grands frais un nouveau centre de fertilité public à l'hôpital Sainte-Justine, à moins de sept kilomètres. Un projet «prématuré» qui «gaspillera les fonds publics», affirme le Dr Jacques Kadoch, directeur médical de la clinique de procréation assistée du CHUM.(...)

La clinique de fertilité du CHUM, ouverte en grande pompe en février dernier, est l'une des plus grosses au Canada. Elle a été conçue pour réaliser 1500 cycles de fertilisation par année dans des locaux de quelque 40 000 pieds carrés. Malgré cela, seulement 200 cycles ont été entrepris en sept mois, et 150 ont été menés à terme. «Ce n'est pas parce qu'on manque d'espace ou de personnel, assure le Dr Kadoch. On pourrait facilement augmenter le volume, mais la demande ne suit pas. On n'a même pas vraiment de liste d'attente.» Le médecin prévoit que sa clinique n'aura fonctionné, au mieux, qu'à 25% de sa capacité durant sa première année. «Il arrive qu'on se tourne les pouces», dit-il.

Cela n'a toutefois pas empêché le ministère de la Santé d'annoncer en août un investissement de 5,1 millions pour lancer la première phase du centre de procréation assistée de l'hôpital Sainte-Justine. Des rénovations majeures permettront d'aménager l'accueil, des salles d'échographie, des salles d'opération et de réveil, ainsi que des laboratoires.(...)

Pourquoi trouve-t-on toujours l'argent pour de tels projets, au point qu''il arrive qu'on se tourne les pouces", faute de patients, affirme le Dr Kadoch?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire