M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le débat sur l'humanité de l'enfant à naître aura lieu demain aux parlement fédéral! Le NPD refuse la liberté de conscience!

C'est demain qu'aura lieu les débats sur la motion M-312 du député Stephen Woodworth. Le NPD a annoncé qu'aucun de ses députés ne pourra parler en faveur de la motion! Voici l'information que l'on retrouve dans le journal Métro du 25 avril 2012:

(Stephen Woodworth)

OTTAWA – Thomas Mulcair ne permettra pas à aux troupes néo-démocrates de voter en faveur d’une motion qui aurait pour effet de rouvrir le débat sur l’avortement aux Communes. À l’inverse, les libéraux fédéraux pourront prendre la position qu’ils souhaitent, Bob Rae n’ayant pas l’intention d’imposer la ligne de parti sur le sujet.

L’avortement sera au coeur des discussions des députés fédéraux jeudi, alors qu’ils débattront de la motion de l’Ontarien Stephen Woodworth. Cette motion vise à créer un comité parlementaire à qui serait confié le rôle de se questionner sur le moment où un foetus devient un «être humain».

Pour le député conservateur de Kitchener-Centre, la définition actuelle d’être humain est archaïque et ne tient pas compte des constats de la science moderne. Le Code criminel stipule qu’un «enfant devient un être humain au sens de la présente loi lorsqu’il est complètement sorti, vivant, du sein de sa mère».

Le chef néo-démocrate a indiqué mercredi que son caucus allait s’opposer d’une seule voix à la motion de M. Woodworth. Il n’aura par ailleurs à tordre le bras à personne, parce qu’aucun des députés de son parti n’est en faveur, a-t-il assuré.

«Nous, on est résolument en faveur du droit des femmes de choisir», a tranché M. Mulcair. Selon lui, il est «sournois» de la part Stephen Harper de permettre à un membre de son caucus de proposer une telle motion tout en martelant qu’il ne souhaite par rouvrir le débat sur le droit à l’avortement.

«M. Harper a beau dire lui-même qu’il n’a pas l’intention de rouvrir le dossier de l’avortement, mais il le fait d’une manière contournée», a-t-il soutenu.

Les choses seront différentes du côté des libéraux. M. Rae a indiqué que tous pourront voter «selon leur conscience» le temps venu. Il n’est pas dans la tradition d’imposer une ligne de parti lors d’un vote portant sur une motion d’un député, a fait valoir le leader intérimaire.

«Nous n’allons pas imposer une orthodoxie», a signalé M. Rae. Selon lui, il y a une grande diversité d’opinions sur la question au sein de la population, il est donc normal que les points de vue divergent en Chambre.

Du côté des conservateurs, on refuse de révéler si une ligne de parti sera imposée mais plusieurs s’attendent à ce que le vote soit libre. Au bureau du premier ministre, on laisse entendre que Stephen Harper votera contre la motion de son député.

Le vote pourrait avoir lieu en juin ou être repoussé à l’automne.

Aux prochaines élections, il faudra se souvenir du non respect de Mulcair pour la liberté de conscience, pour la liberté tout court... et de l'unanimité au sein de son parti contre l'enfant à naître!

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire