M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Le cabinet de Me Ménard reconnaît une trentaine de cas d'erreurs médicales graves par année. Pourquoi pas pour l'euthanasie?

Sur le site du Journal de Montréal du 18 juin 2014, cet article au titre évocateur, « Condamnée à mourir pour rien » :

(Photo : Rotatebot sur wikimédia.org, licence creative commons)

 

 

 

Le système québécois de dépistage du cancer doit être amélioré pour éviter des décès inutiles, selon Me Jean-Pierre Ménard.

Chaque année, le cabinet de Me Ménard, spécialisé en santé, recense une trentaine de poursuites pour des patients victimes d’une erreur de diagnostic ou de suivi d’un cancer.

« Game over »

«Quand ils viennent nous voir, c’est game over. Ils sont en phase terminale parce que le suivi n’a pas été fait, constate-t-il. Et ce n’est qu’une infime partie des cas réels. Beaucoup de gens ne poursuivent pas juridiquement.»

(...)

 on ne peut pas être derrière chaque professionnel pour vérifier chaque geste», dit le Dr Bernard, qui précise que la question financière joue un rôle dans les suivis possibles à mettre en place. (...)

Et Me Ménard veut faire croire qu'il n'y aura pas d'erreurs médicales, d'erreurs de diagnostics, dans le cas de l'euthanasie où la conséquence directe sera la mort du patient?

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire