M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

La version du journal Oumma de l'histoire de Rhima

Sur le site du journal Oumma du 29 août 2012:

(L'imam Kalid Chichti, qui accuse la petite Rimsha, à droite sur la photo, demande aux chrétiens de quitter la région, sinon il appellera la communauté musulmane à les enduire de pétrole pour les brûler vifs.)

Enfant de la grande pauvreté, atteinte d’un retard mental que certains ont diagnostiqué comme de la trisomie 21, la détention de la jeune chrétienne pakistanaise, Rimsha Misah, accusée de blasphème après avoir été vue en train de brûler des pages d’un manuel contenant des versets du Coran, ne peut décemment laisser personne indifférent, et a ému des dignitaires musulmans pakistanais qui appellent à faire preuve de clémence envers elle.

La frêle jeune fille, âgée tout juste de 13 ou 14 ans, des médecins chargés de l’ausculter ayant même avancé 11 ans, qui serait en tout état de cause illettrée et inconsciente de la portée de ses actes, a été interpellée sur dénonciation le 16 août dernier, dans un quartier miséreux de la capitale Islamabad, et jetée en prison sans autre forme de procès, et sans la moindre considération pour son très jeune âge et son état de santé déficient.

L’affaire, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, est extrêmement sensible au Pakistan où les actes blasphématoires sont lourdement condamnés, la graduation des peines pouvant aller jusqu’à la prison à vie et la sentence de mort. L’histoire de Rimsha Misah a fait le tour du monde, bouleversant ou indignant l’opinion publique comme les faiseurs d’opinion, le Vatican, pour sa part, ayant déclaré suivre de près son évolution.

Parallèlement au président pakistanais qui est sorti de sa réserve pour exiger des clarifications sur les circonstances de l’arrestation de la jeune fille, l’influent Conseil des oulémas du Pakistan, qui fédère des dizaines d'associations musulmanes, dont certaines issues de mouvances radicales, a publiquement apporté son soutien à Rimsha Misah, en demandant une « enquête impartiale et approfondie »

"Nous demandons une enquête impartiale et approfondie sur son cas. Des mesures strictes devront aussi être prises contre ceux qui l'ont accusée si elle est reconnue innocente", a indiqué le président Tahir Ashrafi, à l'issue d'une réunion du conseil à Lahore, ajoutant : "Le gouvernement devrait faire de ce cas un exemple pour que personne n'abuse de la loi sur le blasphème à l'avenir".

Il faudrait suggérer également que l'enquête porte sur la loi sur le blasphème en elle-même qui comporte des peines complètement disproportionnées relevant d'un fanatisme animal.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire