M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Planned Parenthood admet que la vente d’organes de bébés avortés peut constituer un « complément non-négligeable de profit financier »

Deb-VanDerhei672.jpg

Par Cassy Fiano de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Le Centre pour le Progrès Médical (Center for Medical Progress) a publié sa 10ème vidéo, une enquête sur la vente illégale, par Plannd Parenthood, d’organes de bébé avortés. Cette choquante séquence vidéo montre des cadres supérieurs de l’organisation négociant la vente d’organes de bébés avortés, expliquant que cela représente un «échange valable", et que les cliniques peuvent réaliser "un complément non négligeable de profit financier" en le faisant.

La vidéo présente plusieurs cadres de Planned Parenthood : Dre Carolyn Westhoff, conseillère médicale principale; Dre Vanessa Cullins, vice-présidente aux affaires médicales externes; et Deborah VanDerhei, directrice nationale du Consortium des fournisseurs d'avortement (CAPS).

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Mme Westhoff déplore le scandale qui serait déclenché si le public apprenait leurs activités illégales ; Mme VanDerhei qualifie le paiement des organes de « don contre rémunération ». 

Elle dit que l'on peut recevoir environ 100 $ pour chaque «spécimen», et remarque que les gens peuvent réaliser « un complément financier non négligeable » par ce biais. Vanessa Russo, administratrice du programme de conformité pour le Planning Familial de Keystone en Pennsylvanie, figure également dans la vidéo. Elle qualifie d’ « échange valide » la vente des organes et tissus des bébés avortés, alors même que l’achat de tissus de fœtus humains est un crime. Et la Dre Cullins parle de la nécessité de taire leur activité illégale, car cela pourrait «détruire» l'organisation.

Lila Rose, la Présidente de Live Action, a condamné les activités illicites de Planned Parenthood :

La récente vidéo du Centre pour le Progrès Médical montre jusqu’où les cadres de Planned Parenthood sont prêts à aller pour couvrir leurs activités illégales de prélèvement d’organes et de profits réalisés illégalement sur les bébés avortés. Plusieurs dirigeants discutent également du scandale qui serait déclenché si ces pratiques illégales devenaient connues du grand public. Le cauchemar est une réalité, et le Congrès devrait continuer ses multiples enquêtes sur le géant de l'avortement. Il devrait parallèlement cesser immédiatement de déverser plus d'un demi-milliard de l'argent des contribuables vers cette organisation et rediriger cet argent vers les plus de 13 000 centres de santé locaux qui offrent une prise en charge médicale complète aux femmes.

Les contribuables américains ne doivent pas être contraints de financer l'empire de l'avortement qu’est Planned Parenthood, ainsi que ses nombreux abus. Et en particulier, la création illégale de profit, issue de la vente d’organes de bébés avortés, et la pratique horrible consistant à laisser mourir les nourrissons nés vivants pour que leurs organes puissent être prélevés. Le Congrès devrait également ignorer les revendications désormais discréditées du Président de Planned Parenthood, dans sa tentative de couvrir ces abus.

Des vidéos précédemment publiées ont exposé comment l’organisation enfreint la loi en vendant des organes de fœtus avortés. Des vidéos tournées en caméra cachée montrent aussi l’envers du décor, et les relations avec les sociétés de collecte des tissus et organes qui travaillent en partenariat avec Planned Parenthood dans ce commerce macabre.

Depuis la sortie des vidéos du Centre pour le Progrès Médical, Planned Parenthood est soumis à un examen minutieux de la part des autorités des États et des autorités fédérales. Le Congrès a ouvert plusieurs enquêtes sur la vente d’organes de bébés avortés par Planned Parenthood, et 13  États ont annoncé des enquêtes distinctes.

Le ministère de la Justice a également promis d’examiner les vidéos et d'enquêter sur le géant de l'avortement. La Chambre des représentants est prête à voter cette semaine l’arrêt du financement de Planned Parenthood  pour un an ; et plusieurs États, dont la Louisiane, l'Utah, l'Alabama et l'Arkansas ont engagé des démarches visant à couper les fonds du géant de l'avortement.

Chaque nouvelle vidéo consolide les preuves de l’existence d’un trafic d’organes de fœtus avortés au sein de l’organisation. La diffusion des vidéos en caméra cachée a provoqué chez les pro-vie la plus grande manifestation jamais organisée contre le géant de l'avortement, avec des rassemblements devant plus de 300 locaux de Planned Parenthood.

Publicité

×

IL NE RESTE QUE 2 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2601 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 2 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire