M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La surconsommation reconnue graduellement comme le véritable problème, plutôt que la "surpopulation"

Tranquillement, la raison revient face aux campagnes de peur menées par le Fonds des Nations Unies pour la population. Cet article du 31 octobre dans la Presse montre que plusieurs personnes prennent conscience du problème de surconsommation des pays riches, même s'ils ne sont pas conscients des conséquences d'une diminution de la population mondiale.

Cet autre article de la Presse intitulé "Trop de terriens?" donne la parole à des universitaires de différentes spécialités. À noter les propos de Robert Gagné, Directeur du Centre sur la productivité et la prospérité à HEC Montréal, ainsi que ceux de Pierre-Olivier Pineau.

Il y a un choix de notre coeur aussi face à l'avenir: celui de l'espérance qui se retrousse les mains pour corriger les problèmes de surconsommation et construire un monde accueillant pour tous, ou celui de l'égoïsme qui veut conserver un mode de vie destructeur pour la planète, tout en éliminant les populations pauvres, les "autres" qui ne font pas partie de notre vie.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire