M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La semaine de prévention du suicide se terminera par un vote pour permettre l'euthanasie?

Prévention du suicide? Oui. Et prévention de l’euthanasie! 

Sur le site de Vivredignite.blogspot.ca :

Montréal, le 27 janvier 2014 – La Semaine nationale de prévention du suicide aura lieu du 2 au 8 février 2014 au Québec. Son thème en dit long et recevra certainement l’appui d’une majorité de citoyens et citoyennes :  « T’es important(e) pour nous. Le suicide n’est pas une option. » Le réseau Vivre dans la Dignité salue cette importante initiative.

(Photo d 'un micro près d'un pont où les gens peuvent demander de l'aide plutôt que de sauter la barrière... https://guillaumepaumier.com/ sur wikimedia.org, licence creative commons)

Par ailleurs,  les membres de l’Assemblée nationale s’apprêtent à  voter sur le Projet de loi 52, Loi concernant les soins de fin de vie.  S’il est adopté, ce projet de loi légalisera l’euthanasie au Québec. Quelle ironie! D’une part, les personnes désespérées se font dire :  « Ne vous tuez pas. Allez chercher de l’aide ». Et d’autre part, elles s’entendent proposer : « Nous vous aiderons à mettre fin à votre vie. »

Un des objectifs de la Semaine de prévention est  de provoquer un « changement de culture face au problème du suicide au Québec ». Excellente idée, puisque la culture actuelle oublie  que l’euthanasie aussi est une idée dangereuse – une pratique qui va main dans la main avec le suicide.

Les causes du suicide sont complexes, mais les personnes qui posent ce geste fatal le font généralement pour mettre un terme à leurs douleurs psychologiques ou physiques. Or, l’un  des critères d’admissibilité à « l’aide médicale à mourir » (l’euphémisme utilisé par le Projet de loi 52 pour déguiser l’euthanasie) est justement que la personne  éprouve des douleurs physiques ou psychiques qu’elle juge intolérables (même si elle refuse tout traitement, y compris pour la dépression). Pourtant,  les médecins spécialisés en soins palliatifs ne cessent de répéter  que la médecine moderne peut soulager toutes les douleurs physiques.

Le Projet de loi 52 n’est pas nécessaire. Il  est dangereux et menace la sécurité des plus vulnérables.

N’oublions pas qu’un jour nous deviendrons tous vulnérables. Prévenons le suicide. Bloquons tout projet d’euthanasie, peu importe le déguisement qu’on lui prête. Insistons auprès de nos députés : ils doivent voter contre le Projet de loi 52.

Sources : Le réseau citoyen Vivre Dans la Dignité. Suivez-nous sur Twitter au @vivredignite

Pour informations supplémentaires ou pour organiser une entrevue, veuillez contacter :

Nicolas Steenhout

Directeur général

Vivre Dans la Dignité

info@vivredignite.com

438-931-1233

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire