M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Russie veut éradiquer les avortements illégaux...

Sur le site de media-presse.info du 8 juillet 2014 :

(Photo : wikipédia sans copyright)

 

 

La Russie a depuis longtemps un taux de natalité l’un des plus bas au monde. Pour essayer de contrer le phénomène, de nombreuses mesures ont été prises comme l’attribution automatique d’un travail et d’un logement à toute couple dont la femme était enceinte. Ce fut l’échec. Il fallait donc prendre les choses à leur source qui est bien évidemment l’avortement. Dans un premier temps toute propagande en faveur de l’IVG fut interdite. Le gouvernement vient de prendre une mesure plus draconienne.

En réalité il existe en Russie de véritables réseaux illégaux d’avortements. Ceux-ci sont en partie responsables du nombre considérable d’IVG estimé entre 800.000 et un million ; soit proportionnellement au nombre d’habitants, le double de la France. Il a été jusqu’à atteindre 1 million et demi. Les femmes s’adressent à ces réseaux essentiellement parce qu’elles ont dépassé les délais imposés par la loi ou qu’elles recherchent la discrétion. Ils seraient impliqués dans la moitié des IVG.

Ces réseaux sont bien structurés allant du recruteur jusqu’aux médecins. Ils vont désormais être traqués. Amende pour les femmes : l’équivalent de 100 euros. Pour les intermédiaires et les médecins complices, 700 euros. Les services accueillant les demandes : 3500 euros. (...)

700 euros d'amende pour avoir éliminer un enfant, c'est très peu... mais comme ces tueurs à gages ne vivent que pour l'argent, cela peut influencer leur jugement.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire