M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La prise de conscience des méfaits de l'avortement se répand, produisant un changement culturel

Sur le site de Valeurs Actuelles du 14 janvier 2014, par Gregor Puppinck, directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice, Strasbourg :

(Gregor Puppinck. Photo :  Profesionales por la Ética sur Flickr.com, licence creative commons)

 

Le progrès de la « culture de vie » est un progrès en humanité qui se réalise par un progrès des consciences quant à la nature de la vie prénatale et de l’avortement. Les progrès de la biologie contribuent à faire prendre conscience de l’existence concrète et de l’humanité de toute personne dès avant sa naissance. Quant à la violence inhumaine de l’acte d’avortement lui-même, l’idéologie qui a promu la libéralisation de l’avortement ne parvient plus à la dissimuler. Les médecins acceptent de moins en moins de le pratiquer. (...)

Une nouvelle approche, réaliste et réellement progressive, commence à remplacer la politique de « l’avortement systématique ». Cette politique est en train de s’ébaucher en Europe et aux Etats-Unis où plusieurs Etats ont récemment discuté et souvent adopté de nouvelles lois améliorant la protection de la vie humaine. C’est le cas non seulement de l’Espagne, mais aussi du Royaume-Uni, de la Russie, la Pologne, la Suisse, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Turquie, la Macédoine ou encore de la Norvège qui vient d’abaisser le délai légal de l’avortement. (...) 

À la place de l'avortement se met en place une véritable culture d'aide à la femme enceinte en difficulté. Enfin.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire