M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

La pilule contraceptive blesse et tue, mais personne n’avertit les femmes

pilule-contraceptive-2.JPGPilules contraceptives (Wikipedia)

Par STOPP.org - traduit par Campagne Québec-Vie

Qui aurait pu croire qu’un si grand danger planait sur Kate, la jeune mariée de 28 ans? Personne ne l’avait prévenue que la pilule contraceptive qu’elle avalait chaque jour lui faisait prendre le risque de perdre connaissance, de subir un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une crise cardiaque, ou encore de mourir subitement. Lorsqu’elle commença à ressentir des malaises, le personnel médical mit cela sur le compte de la déshydratation. Personne ne l’avertit que la contraception hormonale pouvait causer des caillots.

Kate a raconté son histoire dans un article publié sur le site « Stop The Clot » de la National Blood Clot Alliance : « What Every Woman Needs to Know about Blood Clots » (Ce que toute femme doit savoir au sujet des caillots sanguins). Tout a commencé pendant sa lune de miel à Hawaï : d’intenses douleurs au mollet se sont manifestées, si intenses qu’elles la réveillaient la nuit. Elle est allée voir un chirurgien orthopédiste qui lui a fait passer des scans, n’a trouvé aucun problème et l’a renvoyée chez elle. Elle a mis cela de côté. Sept mois après, elle s’est évanouie dans un aéroport après un vol. Le personnel médical a affirmé qu’elle était déshydratée.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

À son insu, une thrombose veineuse profonde s’était développée dans son mollet, et de là, des caillots s’étaient détachés pour se loger dans ses poumons, causant une embolie pulmonaire. Le docteur Jack Ansell, hématologue, membre  et conseiller médical de la National Blood Clot Alliance, explique que l’embolie pulmonaire « peut mettre la vie du patient en danger, et que dans 10 à 15 % des cas elle cause instantanément la mort. » Il va même jusqu’à dire que dans certains cas, « le premier symptôme de l’embolie pulmonaire est la mort ».

Heureusement, la mère de Kate est infirmière et elle a suggéré que sa fille était peut-être en train d’avoir une embolie pulmonaire. Grâce à elle, Kate a reçu le traitement adéquat et elle a échappé à la mort. Mais toutes les femmes n’ont pas autant de chance, et elles n’apprennent la vérité que lorsqu’il est trop tard.

Quelle est cette vérité? Que le « risque de thrombose chez les patientes qui prennent des contraceptifs oraux combinés (COC) est de trois à cinq fois plus élevé par rapport à des personnes qui n’en consomment pas. » Et « thrombose » signifie « caillots sanguins » qui peuvent causer, dépendant où les caillots se logent, un AVC, une crise cardiaque, la cécité, un dommage au cerveau, ou la mort. Pourtant, les femmes qui prennent la pilule quotidiennement ne sont pas prévenues des risques de caillots sanguins et de leurs conséquences. C’est grave, malhonnête, et d’une folle négligence.

Radio Canada-CBC rapportait en 2013 que le fabricant de pilules contraceptives Bayer a payé plus d'un milliard de dollars en guise de compensation pour des milliers de poursuites judiciaires aux États-Unis concernant ses pilules à faible dose, Yaz et Yasmin. L’enquête de CBC a aussi révélé que des pharmaciens soupçonnent ces mêmes pilules d’avoir causé la mort de 23 Canadiennes.

Une autre victime, Miranda Scott, âgée de 18 ans, est brusquement tombée à la renverse tandis qu’elle s’entraînait au gymnase de l’Université de Colombie-Britannique, et elle est décédée. L’autopsie a montré que sa mort avait été causée par des caillots sanguins répandus dans tout son corps. Elle était sous pilule Yasmin au moment de sa mort. Sa mère fait maintenant partie d’une poursuite canadienne en recours collectif contre le fabricant, avec des centaines d’autres personnes, victimes ou membres de la famille de victimes, qui ont été blessées ou tuées par la pilule.

Pourtant, alors qu’elle paie d'énormes dédommagements aux victimes et à leurs familles, la compagnie Bayer continue de « défendre » ses produits contraceptifs. Même Elizabeth Kissling, qui écrit pour le magazine féministe radical Ms, s’émeut de ce camouflage de la vérité, et du manque d’informations  et de tests offerts aux femmes avant que la pilule leur soit prescrite.

Citant les cas de jeunes femmes ayant subi ces conséquences, Kissling dit: « Aujourd’hui… des femmes jeunes meurent de quelque chose censé les aider, quelque chose qui touche seulement les femmes. Des milliers d’autres souffrent d’effets secondaires qui peuvent mettre leur vie en danger ou qui risquent de détruire leur santé par la cécité, la dépression, ou l’embolie pulmonaire. »

Elle fait référence au témoignage d’une jeune femme, publié sur xojane.com, qui a presque succombé à une embolie pulmonaire causée par la pilule contraceptive. « N’est-ce pas bizarre? », a demandé cette jeune femme aux médecins de l’hôpital. « Ils ont hoché la tête, puis m’ont informée qu’ils voient régulièrement de jeunes femmes en bonne santé avec des caillots sanguins, presque toujours causés par les contraceptifs ».

La vérité est vraiment mise à mal au sujet de la pilule. Celle-ci continue d’être prescrite au milieu d’un chaos de contradictions et de mensonges. Bien que la pilule cause la mort, la cécité ou de très graves dommages à la santé de certaines femmes, les médecins qui la prescrivent disent qu’elle est parfaitement sécuritaire pourvu que l’on s’abstienne de fumer. D’autre part, les médecins des salles d’urgence, eux, disent qu’ils « voient régulièrement de jeunes femmes en bonne santé avec des caillots sanguins, presque toujours causés par les contraceptifs ». Et des milliards de dollars de compensation sont payés par les compagnies pharmaceutiques pour régler les poursuites qui leur sont intentées par les victimes et leurs familles, tout en réaffirmant la sécurité de leurs pilules contraceptives.

Toutes les femmes doivent connaître la vérité au sujet de la contraception hormonale. Pour beaucoup d’entre elles, c’est une question de vie ou de mort, de santé ou de maladie grave. Diffusons la vérité. Pour plus d’informations, visitez le site thepillkills.org.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire