M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

La pétition contre la pornographie sur internet au Canada atteint déjà 5000 signatures

Sur le site de Radio-Canada du 15 octobre 2013 :

 

 

 

 

Si certains souhaitent toujours un web libéré et autorégulé, le contrôle et la censure semblent vouloir s’y installer pour de bon. La pornographie étant toujours un indicateur sûr des tendances sur le web, il circule en ce moment une pétition sur le site Change.org, qui demande au gouvernement canadien de forcer les fournisseurs web à bloquer par défaut les contenus pornographiques.

Les conditions de la pétition

Peut-être pour éviter de hauts cris de l’industrie, la requête précise que les adultes désirant accéder à ces contenus pourront contacter les fournisseurs, afin que cette option par défaut soit enlevée, et l’accès aux contenus, débloqué. Cette pétition, active depuis un peu plus d’une semaine, a déjà accumulé près de 5000 signatures.

Cette demande survient quelques mois après que le  premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé la mise en place de cette mesure d’ici la fin de l’année en Angleterre. Les utilisateurs devront faire une demande explicite, afin que cette barrière soit retirée. La possession de certains types de pornographie, dont celle où le viol est simulé, deviendrait également illégale.

(...)

Réguler le web pour « nos enfants »
 

De telles mesures se fondent toujours sur le discours entourant la protection des enfants. L’argument invoqué en premier pour justifier ce filtrage est souvent la corruption de la jeunesse par l’accès à la pornographie. Or, si cette nouvelle loi surprend peu en Angleterre, un pays qui a la censure facile lorsqu’il est question de cinéma et de jeux vidéo, on peut s’étonner qu’elle trouve un terreau fertile au Canada. Toutefois, certains politiciens prennent ce projet à cœur. C’est le cas de la députée fédérale conservatrice Joy Smith, qui souhaite qu’un tel contrôle soit mis en place. Tom Copeland, de l’Association canadienne des fournisseurs d’accès Internet, quant à lui, souligne les risques de censure et la quasi-impossibilité de mettre en place ce genre de filtre.

(...)

La dépendance à la pornographie, entre autres, est un phénomène bien réel. Il reste à voir quel succès aurait cette mesure, mais la pornographie n’est pas près de disparaître du web. Elle est partie intégrante de son paysage, depuis les débuts d’Internet et continue de se révéler lucrative.

Selon cette infographie publiée en janvier, 12 % du contenu sur Internet est de nature pornographique, soit plus de 24 millions de sites, et 3075 $ y seraient dépensés chaque seconde. De plus, plusieurs avancées sur le web ont d’abord été mises en place par la pornographie.
 

 Pour signer la pétition, cliquez ici.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire