M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La nouvelle croisade de la gauche homosexuelle : Normaliser le sexe entre adultes et enfants

baby-1151351_640.jpg

Par Matt Barber (WND) - traduit par Campagne Québec-Vie par Dominic Larkin

Tant pis pour la rhétorique de la gauche au sujet du consentement entre adultes dans les relations sexuelles. Nos amis, auto-décrits progressistes de l'ACLU, (Union américaine pour les libertés civiles) MSNBC et d'ailleurs, n'ont cessé leurs efforts pour réduire l'expression «adultes consentants» au simple terme «consentants». Un qualificatif beaucoup moins encombrant dans la noble lutte pour une licence sexuelle sans frein.

La tolérance de la «romance intergénérationnelle» chez les adultes «attirés par les mineurs» suscite beaucoup d’enthousiasme ces temps ci.

Kaitlyn Hunt, vous connaissez ? Au cours de l'année écoulée [2013 Ndlt], la « persécution homophobe»  de cette pauvre femme lesbienne incomprise est devenue une cause célèbre chez les activistes des «droits des homosexuels» et autres pourvoyeurs de perversion de la gauche.

×

Campagne de financement automne 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Malgré des rassemblements de masse et des pétitions en ligne signés par des centaines de milliers de personnes «super- tolérantes », le système de justice pénale « homophobe » de la Floride a néanmoins condamné Mme Hunt pour de multiples délits d'agression sexuelle sur une jeune fille de 14 ans.

Puritains.

Bien sûr, sa victime mineure aurait « consenti » à ce que la foule des «Libérez Kate» a dépeint comme un inoffensif rendez-vous - mais, bien sûr, de par la loi les enfants en dessous de l'âge du consentement ne peuvent pas consentir à des rapports sexuels avec des adultes. Point.

Et pourtant, l’establishment « progressif » a ressenti clairement que toutes les raisons étaient bonnes, pour que ce soit leur cause à défendre jusqu'à la mort – c’était le cas qui pourrait leur permettre de réaliser le but historique des « droits gays » d’abaisser le plus possible, sinon d’abolir les lois concernant l’âge légal du consentement,- des règles conçues pour protéger les enfants contre les prédateurs sexuels comme … Kate.

Le journaliste vétéran Robert Stacy McCain a largement couvert l'affaire Hunt. Dans un article récent pour le mensuel américain Americain Spectator intitulé «Kaitlyn Hunt est coupable et, oui, il y a un mouvement pour ''normaliser la pédophilie'' », il écrit: «Kaitlyn Hunt est une criminelle. Nous pouvons affirmer cela comme un fait objectif neutre, maintenant que l'ex-cheerleader de 19 ans a plaidé coupable sans contestation à de multiples délits liés à sa relation sexuelle avec une mineure. Ce qui demeure, c'est la question de savoir ce que son plaidoyer dans la salle d'audience de la Floride jeudi signifie, pour ce que Rush Limbaugh a qualifié de mouvement pour «normaliser la pédophilie».

Voici la réponse: Il n'y a pas de doute. Il y a décidément un mouvement pour normaliser la pédophilie. Je l'ai vu de première main et, malgré des protestations des progressistes qui affirment le contraire, le mouvement des «droits des pédophiles» est inexorablement lié au mouvement des «droits des homosexuels».

Il y a deux ans, j'ai participé, avec la vénérable avocate des enfants, la Dre Judith Reisman, à une conférence tenue au Maryland par le groupe de pédophiles B4U-ACT. Environ 50 personnes étaient présentes, y compris un certain nombre de pédophiles avoués (ou «personnes attirées par des mineurs», selon leur euphémisme préféré).

Voici quelques faits saillants de la conférence:

  • Les pédophiles sont «injustement stigmatisés et diabolisés» par la société. «Nous n'avons pas besoin de protéger ou réprimer la sexualité de notre enfant».
  • « Les enfants ne sont pas par nature incapables de consentir à des rapports sexuels avec un adulte».
  • Le désir d'un adulte d'avoir des rapports sexuels avec des enfants est «normatif».
  • «Ces choses ne sont pas noires et blanches; Il y a différentes nuances de gris ».
  • L'avis partagé des orateurs et des pédophiles dans l'auditoire était que, puisque cela offense les MAP, (Minor Attracted People) la pédophilie devrait être supprimée en tant que trouble mental dans le Manuel de diagnostique et statistique (DSM) des troubles mentaux de l'American Psychiatric Association tout comme l'homosexualité l'a été en 1973.
  • Le Dr Fred Berlin a reconnu que tout comme la stratégie incrémentielle présentée à la conférence, c'était un activisme politique, plutôt qu'un calcul scientifique qui a abouti avec succès à la déclassification de l'homosexualité comme un trouble mental: La raison pour laquelle «l'homosexualité a été retirée du DSM, c'est que les gens ne voulaient pas du gouvernement dans la chambre à coucher », a-t-il déclaré.
  • Le DSM ignore que les pédophiles «ont des sentiments d'amour et de romance pour les enfants» de la même manière que les adultes qui s'aiment.
  • Le DSM devrait «se concentrer sur les besoins» du pédophile, et devrait «réduire au minimum le contrôle social», plutôt que d'avoir l'obsession de la «nécessité de protéger les enfants».
  • Le «militant gay» auto-déclaré et conférencier Jacob Breslow a déclaré que les enfants peuvent être «l'objet de notre attraction». Il a encore plus réduit les enfants à des objets, suggérant que les pédophiles n'ont pas besoin d'obtenir le consentement d'un enfant pour avoir des rapports sexuels avec «ça», pas plus que nous avons besoin du consentement d'une chaussure pour la porter. Il a ensuite utilisé un langage graphique et grossier pour décrire favorablement l'acte de culminer (éjaculer) "sur ou avec" un enfant. Personne ne s'est opposé à cette description explicite de l'agression sexuelle d'enfants. Il y avait même des rires.

Vous pouvez penser qu'un mal si abject concerne simplement une minorité du «progressisme» sexuel d'aujourd'hui. Ce n'est pas le cas. C’est généralisé.

Considérez, par exemple, que pendant le premier mandat d'Obama, le site officiel du ministère de la Santé et des Services sociaux référait à des «conseils parentaux» qui décrivaient les enfants comme des «êtres sexuels» et suggéraient qu'ils devraient expérimenter l'homosexualité et la masturbation.

Vous vous rappellerez peut-être que M. Obama avait nommé Kevin Jennings, fondateur du «Gay Lesbian and Straight Education Network», ou GLSEN, au poste de «tsar des écoles sécuritaires». Le poste est maintenant disparu, apparemment en raison de l'indignation nationale sur le choix de Jennings.

Conformément aux objectifs minutieusement dissimulés du B4U-ACT, le GLSEN semble «faire un écran protecteur» pour les pédophiles, après avoir tacitement justifié le sexe adulte-enfant par le biais de sa «liste de lecture recommandée» pour les enfants.

Ce n'est pas surprenant si l'on considère que l'un des héros idéologiques de Jennings était Harry Hay, le «père fondateur» de l'activisme homosexuel. «L'une des personnes qui m'a toujours inspiré est Harry Hay», a-t-il dit avec enthousiasme.

Harry Hay était-il l'exception? Non, pas parmi les militants « gays ». C'est une icône. Encore une fois, il était juste cohérent avec lui-même. En 1983, alors qu'il s'adressait à l'Association pédophile nord-américaine de l'amour homme/garçon (NAM/BLA), Hay a déclaré ce qui suit:

«Il me semble que dans la communauté gay, les personnes qui doivent interagir positivement avec NAM / BLA sont les parents et les amis des gays. Parce que si les parents et les amis des homosexuels sont vraiment amis des homosexuels, ils sauraient par leurs enfants gays que la relation avec un homme plus âgé est précisément ce que les enfants de 13, 14 et 15 ans ont besoin plus que tout autre chose au monde. Et ils seraient réceptifs à ça, et réceptifs aux opportunités pour les jeunes gays d'avoir le genre d'expérience dont ils auraient besoin. »

S'il était vivant aujourd'hui, Harry Hay aurait probablement conduit le mouvement «Libérez Kate».

Et par «Libérez Kate », il aurait voulu dire - et ils veulent dire - «Nous libérer».

Et par «Nous libérer», bien sûr, ce qu'ils veulent vraiment dire, c'est «Libérez les enfants».

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire