M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

La liberté anticonservatrice?

Il est de bon ton de critiquer sans nuances et sans jugement, le parti conservateur du Canada. Loin de nous l’idée de recommander les yeux fermés ce parti politique. Le premier ministre Stephen Harper a déclaré qu’il votera contre la motion M-312 du député Stephen Woodworth et il tient à ce que le débat sur l’avortement soit clos.
(Les fascistes et les communistes, deux exemples de troupeaux méprisant ceux ne partageant pas leur idéogies, de peur d'être mis de côté par le troupeau...) 
 
 
Mais il y a une attitude de fond que l’on retrouve au Québec, du conservatisme « bashing », qui permet de se donner une supériorité morale et de montrer que nous faisons partie de la « gang »… Nous ne sommes pas comme cette bande de retardés, rigoristes moraux, crapules sans conscience environnementale, etc.
 
Si bien des critiques sont justifiables, il nous faut revenir sur le ton, arrogant, moralisateur, infiniment prétentieux, de ceux qui veulent écraser le parti au pouvoir. Il faut bien prendre conscience que ce qui permet, pour ces gens, de mépriser profondément le PC, c’est qu’une grande partie de son électorat est pour le droit des enfants à naître et pour les soins palliatifs, contre l’euthanasie et l’avortement.
 
L’exemple des États-Unis est frappant. Alors que le président Obama n’a guère changé la politique militaire des États-Unis, on entend plus les récriminations d’une classe se croyant nettement plus intelligente et supérieure sur la bêtise des décisions militaires du gouvernement. Cela est vrai également des Canadiens, à genoux et sans esprit critique devant Obama, comme s'il était un dieu venu sauver l'Amérique...
 
Nous avons à nous dépêtrer de tout sentiment d’infériorité face à ce mépris, à cette fatuité des biens pensants, pour leur répondre les yeux dans les yeux qu’ils peuvent avoir profondément honte de soutenir le meurtre des enfants à naître et celui des personnes âgées. Nous n’avons pas à partager leur arrogance, mais nous n’avons aucune raison de nous laisser intimider par des gens qui se croient moraux, mais sont objectivement collaborateurs de meurtres en séries institutionnalisés.
 
Nous ne sommes absolument pas obligés de voter pour le parti conservateur. Mais dans notre décision, que jamais la honte ne prenne part. Cette honte doit être foulée aux pieds. Et même plus, il serait bénéfique pour la société que ce qui est vraiment honteux, le soit, que les défenseurs de l’avortement louvoient pour défendre l’inacceptable. Ce n’est pas parce que nous vivons dans une société où une majorité des personnes sont intellectuellement des collaborateurs, comme c’était le cas dans l’Allemagne Nazie, que nous devons baisser la tête devant ces inconscients. Une juste colère peut-être bénéfique, n’oublions pas qu’elle est là pour défendre le droit des innocents et des sans-voix, devant le régime carnassier des biens pensants. Non, la honte n’a pas sa place dans notre prise de parole et ne doit pas avoir de rôle dans nos choix politiques, dans nos prochains votes.
 
Que chacun soit fort et libre de voter en conscience, et non pas selon ce qui fera en sorte qu’il sera bien vu du troupeau!
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire