M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

La contraception comme « solution » à l'avortement : pas question!

 

Par Steven W. Mosher, traduit par Campagne Québec-Vie

Un bon ami, du moins je pense que nous sommes toujours amis, m'a dit récemment qu'il avait décidé que la « solution » à l'avortement était : davantage de contraception. Bien sûr, cette solution n'est pas de lui. Elle existe depuis des décennies et est constamment invoquée par les Barack Obama, les Hilary Clinton, et les Nancy Pelosi de ce monde. Mais comme il se déclare chrétien (et qu’il devrait mieux savoir), j'ai pris le temps de lui écrire la note suivante :

Cher Rich,

Tu proposes la contraception comme « solution » à l'avortement. Mais sans la notion d’enfants « indésirables » ou « non planifiés », que la mentalité contraceptive favorise, il n'y aurait pas d'avortement. En fait, de nombreuses formes de contrôle des naissances hormonal peuvent être abortives (elles provoquent des avortements chimiques précoces) en bloquant l'implantation de l'embryon humain nouvellement formé dans le ventre de sa mère. Après plus de 40 ans de meurtres par avortement chirurgical, et maintenant avec la nouvelle génération de produits abortifs chimiques tels que le Plan B, le patch Ortho Evra et le Depo - Provera, le lien entre l'avortement et la contraception est indéniable. Le professeur Janet Smith décrit ainsi la mentalité contraceptive :

Voici quel est le lien essentiel entre la contraception et l’avortement : la contraception facilite le genre de relations et même la sorte d'attitudes et de moralité qui sont susceptibles de conduire à l'avortement. La mentalité contraceptive traite les rapports sexuels comme s'ils avaient peu de liens avec les bébés, elle pense aux bébés comme un « accident » des rapports sexuels, comme une intrusion malvenue dans une relation sexuelle, comme un fardeau. La révolution sexuelle n'a pas d'affection — ni de place — pour la connexion entre les rapports sexuels et les bébés... [1]

Bien sûr, l’entreprise de contrôle de la population est très lucrative pour Big Pharma ; en particulier si les gouvernements peuvent être amenés à acheter en lots énormes ces médicaments puissants à base de stéroïdes (qui polluent non seulement le corps des femmes, mais aussi bien l'environnement) et à les distribuer sans distinction dans le monde en développement. Une grande partie de la propagande anti-population là-bas est donc basée sur le profit, ce qui est une raison suffisante pour la remettre en question.

En tant que chrétien, je ne crois pas que le même Dieu qui nous a créés aurait omis de nous fournir une planète suffisante pour nos besoins au fil du temps, à mesure que nous deviendrions de plus en plus nombreux. Bien sûr, nous devons répondre intelligemment aux défis que provoque la croissance de notre nombre, et nous le faisons, mais ces solutions ne devraient jamais impliquer l'élimination d’êtres humains. Penses-tu vraiment que le même Dieu qui nous a amenés à l'existence pour être féconds et nous multiplier veut maintenant que nous soyons stériles et réduisions nos effectifs ?

Ton ami sincère dans le Christ,

Steve Mosher
Président, Population Research Institute

[1] Revue Homiletic et pastorale « La connexion entre contraception et avortement », avril 1993

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire