M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La chroniqueuse Lise Ravary dénonce la notion de « cissexisme», nouvelle lubie de la Fédération des femmes du Québec

Sur le site du Journal de Montréal du 8 septembre 2014, un article à lire en entier, dont voici un extrait :

(Photo de trois dangereux « cissexistes »...)

(Photo : © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons / CC-BY 2.5, licence creative commons)

 

 

Un «cis», c’est quelqu’un qui se sent bien avec le sexe que la nature lui a assigné. Le cissexisme, c’est entretenir des préjugés défavorables envers les personnes dont le sexe et le genre ne sont pas parfaitement «alignés».

C’est refuser l’accès aux toilettes des femmes aux femmes d’apparence masculine. C’est dire «il» à une personne qui se définit comme une «elle». Les «cis», comme les hétérosexuels, jouiraient aussi de «privilèges» tels que l’accès libre à la procréation, naturelle ou assistée, au nom du vilain principe d’hétéronormativité.

Certains lecteurs se demandent si la Fédération des femmes du Québec ne serait pas également pour la légalisation des drogues dures...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire