M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

446 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 12 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La Belgique réfléchit sur la question de l'euthanasie pour les enfants

Sur le site de Radio-Canada du 2 novembre 2013 :

(Pourront-ils bientôt demander l'euthanasie?)

(Photo : Frédérique Laporte sur flickr.com, Licence Creative Commons)

 

 

 

Alors que le Québec commence à peine à se prononcer sur l'aide médicale à mourir, la Belgique en est à évoquer la possibilité d'étendre la loi sur l'euthanasie, légale pour les adultes de 18 ans et plus, aux enfants, une première dans le monde.

Des militants soutiennent que l'euthanasie des enfants, qui requerrait le consentement des parents, est nécessaire pour donner aux familles une issue à une situation désespérément douloureuse. Des opposants se demandent toutefois si un enfant peut raisonnablement réclamer de mettre fin à sa vie.

Déjà, la Belgique est une pionnière dans le dossier de l'euthanasie. En 2002, elle légalisait la pratique pour les adultes. Au cours de la dernière décennie, le nombre de décès rapportés par année est passé de 235 en 2003 à 1432 en 2012. Les docteurs interviennent habituellement en donnant aux patients une puissante dose de sédatifs avant de leur injecter un autre médicament qui arrête les battements du coeur.

Peu de pays ont légalisé l'euthanasie ou quoi que ce soit qui s'en approche. Aux Pays-Bas, elle est légale dans des circonstances très spécifiques et pour les enfants de plus de 12 ans avec le consentement des parents. Ailleurs en Europe, l'euthanasie n'est légale qu'au Luxembourg.

(...)

« C'est étrange que l'on considère que les mineurs ne peuvent pas prendre de décisions clés, comme de se marier, mais qu'ils pourraient décider de mourir. » — André-Joseph Léonard, archevêque catholique

Un professeur en droit médical et éthique de l'université d'Oxford, Charles Foster, croit que les enfants ne pourraient jamais prendre de décision sur leur mort, les adultes ayant eux-mêmes du mal à saisir ce concept.

D'autres personnes, comme le professeur en bioéthique de l'université du Manchester John Harris, soutiennent qu'alors que les adultes belges y ont droit, il serait injuste de priver les enfants du droit de mourir.

« C'est injuste de fournir l'euthanasie à certains citoyens et pas à d'autres si les besoins sont égaux », a affirmé M. Harris.
 

Permettre l'«aide médicale à mourir», c'est permettre l'euthanasie sur demande dans un avenir très rapproché...

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

446 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 12 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire