M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

La bataille de l'avortement en Espagne

Sur le blog de Jeanne Smits du 6 avril 2013:

 

(Le ministre de la justice, Alberto Ruiz  Gallardon, se défilera-t-il?)

 

Parmi cinq quotidiens nationaux espagnols, seul le quotidien La Gaceta a accepté de publier l'annonce suivante qui interpelle le ministre de la justice, Alberto Ruiz Gallardon du Partido Popular au pouvoir, à propos de l'avortement. El Pais, El Mundo, ABC, et La Razon ont choisi de refuser le visuel de pleine page, à la dernière minute.
 
« Il y a des enfants qui ne souriront jamais. Ils seront morts avant. Par votre faute, M. le Ministre. »
La publicite complète (ici) comporte un texte qui dit tout.
 
« Vous pourriez faire beaucoup pour les sauver et vous ne le faites pas. Simplement, comme tant de puissants de ce monde, vous regardez ailleurs devant l'assassinat massif d'enfants à naître. Ce n'est pas “l'interruption volontaire de la grossesse », ce n'est même pas “l'avortement” : c'est, en vérité, un crime horrible. 
 
Vous et votre parti, le PP, vous avez promis la modification de la loi d'avortement, cette funeste loi promue par Bibiana Aido, et vous n'avez pas tenu la promesse. Trois cents enfants meurent chaque jour en Espagne comme conséquence d'une norme dont très sérieusement nous doutons qu'elle puisse mériter de porter le nom de “loi”. 
 
Vous, M. le ministre, vous ignorez systématiquement la protection de la vie de l'enfant à naître. Si la vie ne fait pas partie de vos priorités, permettez-nous de douter de la bonté de votre hiérarchie des valeurs. Nous ne voulons pas penser que, parmi vos convictions, se trouve celle selon laquelle le corps du fœtus est le même que celui de la femme et que par conséquent, il peut être éliminé comme s'il s'agissait d'une tumeur. Nous ne voulons pas croire que vous ne savez pas ce que dit la science à ce propos. Nous ne voulons pas croire davantage que vous ne voulez pas que les enfants sourient, ou qu'ils jouent, libres, dans un  monde où – les puissants mis à part – ils sont aimés. Protégez le droit à la vie – le seul qui garantisse les autres droits de l'homme – et modifiez la “loi Aido”. Ne continuez pas d'entasser des erreurs qui coûtent, chaque année, des milliers de vies humaines. »
(…)
Cette annonce intervient à un moment où la pression monte sur le gouvernement de « droite » de Mariano Rajoy pour honorer ses promesses, et semble-t-il fait peur dans les gros médias – mais que craignent-ils ?
 
Aujourd'hui, des milliers de personnes ont manifesté à Madrid à l'appel de 468 associations pour le respect de la vie en demandant l'abrogation de la loi d'avortement votée sous le gouvernement Zapatero, ainsi que le respect de la vie familiale. La manifestation voulait aussi faire connaître l'initiative « One of us » qui vise à obtenir grâce à une initiative législative populaire l'adoption d'une loi européenne protectrice de la vie (voir ici le lien vers le site français).
 
En Espagne, toujours, Benigno Blanco, président du Foro Español de la Familia, s'est adressé à la majorité au pouvoir en assurant que si elle ne tient pas ses engagements sur la vie, elle va s'exposer à la « profonde désaffection et à l'abandon électoral de la part de son électorat ». « Un pourcentage élevé de l'électorat a voté Partido Popular en raison de l'engagement de celui-ci  de réformer la loi d'avortement en vigueur pour protéger la vie et la femme enceinte. »
 
Cela fait maintenant un an que le PP est au pouvoir et que rien n'a été fait en ce sens, sinon quelques « annonces qui sonnaient bien » de la part du ministre de la Justice, Ruiz Gallardon. « L'impatience des défenseurs de la vie va grandissant », a-t-il déclaré pour finir à COPE, avertissant le Partido Popular qu'ils « sauront lui présenter la facture électorale ».
 

 

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire