M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L'époux de Feng Jianmei veut obtenir réparation pour l'avortement forcé de sa femme

Sur le site de Canoe.ca du 10 juillet 2012:

 

(Deng Jiyuan au centre sur la photo)

 

 

Le mari de Feng Jianmei, Deng Jiyuan, était porté disparu depuis plusieurs jours, mais Bob Fu, fondateur de l'association ChinaAid, exilé aux Etats-Unis, a indiqué lundi lors d'une audition devant le Congrès américain que M. Deng avait réussi à se rendre à Pékin

(...)

Selon le militant, M. Deng a subi des représailles à la suite de l'indignation suscitée par son histoire et le gouvernement a «envoyé des gens pour installer une banderole devant sa maison disant "Battez les traites, jetez-les hors"» de la ville.

«La tragédie de Feng Jianmei se répète des centaines, des milliers de fois chaque jour en Chine», s'est indigné M. Fu devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

(...)

Les avortements forcés sont très fréquents en Chine, pays le plus peuplé de la planète. En général, les Chinois des villes peuvent n'avoir qu'un enfant et ceux des campagnes deux lorsque le premier est une fille.

WASHINGTON - L'époux d'une Chinoise forcée par les autorités à avorter à sept mois de grossesse s'est rendu à Pékin où avec ses avocats il va essayer d'obtenir des dommages et intérêts, a indiqué lundi à Washington un militant des droits de l'homme.

Les autorités chinoises, qui empêchent la plupart des familles d'avoir plus d'un enfant, avaient contraint le mois dernier Feng Jianmei, alors enceinte de sept mois, à subir un avortement dans une province du nord du pays, faute de n'avoir pas payé l'amende pour non-respect de la politique de l'enfant unique. (...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire