M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

2275 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a un programme sexuel dépravé pour vos enfants

Sur le site de Citizen Go, ces informations et une pétition :

(OMS)

(Photo : fotosinteresantes sur flickr.com, licence creative commons)

 

Connaissez-vous le rapport  “Normes d’éducation sexuelle en Europe” ? Il s’agit d’un guide à l’attention des gouvernements, élaboré par le bureau européen de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), conjointement avec l’Agence du Gouvernement Allemand pour l’ Éducation à la Santé.Ce document arrive actuellement sur la table de tous les ministères de l’ Éducation et de la Santé européens.  Or, il s’agit en fait d’un abrégé de corruption de mineurs inspiré par la théorie du Genre !

Voici quelques “connaissances” que l’OMS recommande de transmettre aux enfants de 0 à 16 ans :

•Entre 0 et 4 ans ,le rapport prescrit l’apprentissage de "la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps :  la masturbation infantile". Cette période de l’enfance serait appropriée pour "la découverte de son corps et en particulier des organes génitaux".
 

•À 4 ans, l’OMS affirme que les enfants sont aptes pour "exprimer besoins, désirs et limites, par exemple dans le contexte de “jouer au docteur".
 

•Entre 4 et 6 ans, nos enfant doivent savoir que l’histoire de la cigogne qui apporte les bébés est un mythe. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé cette période de l’enfance serait excellente pour "parler de sujets sexuels", explorer les "relations du même sexe" et "consolider l’identité de genre"
 

•Entre 6 et 9 ans, les experts de l’OMS soutiennent que nos enfants sont prêts pour connaître et défendre les "droits sexuels des garçons et des filles "
 

•Entre 9 et 12, les enfants doivent être alertés sur le problème que représente une grossesse imprévue ainsi que les enjeux qui y sont liés : l’éducation des enfants, la planification familiale, le choix d’un projet de vie, la contraception, l’interruption de grossesse... Autrement dit, avant même la puberté nos enfants sont traités comme des clients potentiels de “l’industrie” de l’avortement !
 

•Dès l’âge de 9 ans, il est recommandable que les enfants sachent où trouver des contraceptifs et où pratiquer un avortement.
 

•Entre 9 et 15 ans, l’OMS suggère que le gouvernement avertisse nos enfants quant à l’obstacle que représenterait la religion chrétienne pour la jouissance et le plaisir sexuel
 

•À 15 ans, il convient d’ouvrir les adolescents aux diverses réalités sexuelles... Autrement dit, l’école doit leur suggérer la possibilité de l’homosexualité, de la bisexualité et autres pratiques...
 

•15 ans serait également l’âge adéquat pour connaître "les relations sexuelles tarifées, la pornographie, l’addiction au sexe ".
Tout aussi éloquent que le contenu concret du guide, sont les principes dont il se réclame ouvertement :

•l’État est la "source formelle" et "scientique" de l’éducation des enfants, les parents ne sont que des “sources informelles”,
 

•l’éducation sexuelle et affective des enfants européens doit être planifiée en conformité avec les dogmes de la théories du Genre
 

•l’éducation sexuelle "commence dès la naissance" et doit adopter un point de vue holistique.
 

•la théorie du genre est nécessairement "scientifique" et "neutre"; ce qu’enseigne les parents doit en revanche être considéré avec prudence.
Vous avez bien lu : avec l’OMS le “Meilleurs des Mondes” imaginé par  A. Huxley devient réalité !

Le rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé a 83 pages et les paroles"amour"et responsabilité n’apparaissent presque jamais ; quand c’est néanmoins le cas, leur poids et leur signification sont dérisoires. Par contre, le guide fait constamment référence au"plaisir" "bien être personnel et à “(l’)instinct". L’Organisation Mondiale de la Santé est une agence des Nations Unies. Avec son guide “Normes d’éducation sexuelle en Europe” cet organisme prétend définir les principes et les contenus de base que les États doivent développer dans le cadre de l’éducation à la vie affective et sexuelle des enfants européens, suivant les principes de l’idéologie du genre.

Il est possible d'aller signer une pétition contre ce programme en cliquant ici.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2275 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire