M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L'héritage québécois à sauvegarder

Sur le site du journal Le Quotidien du 27 août 2013, cette lettre de Jacques Tremblay :

(Les Québécois n'ont jamais demandé que l'on retire l'enseignement religieux des écoles...)

 

Ces derniers jours, les médias ont fait part des éléments qui constitueront vraisemblablement la Charte des valeurs que le gouvernement péquiste veut faire adopter. Il m'apparaît clair que cette charte est l'ultime tentative visant à couper définitivement le peuple québécois de ses racines, de son héritage et de ses véritables valeurs. Selon moi, ce projet mènera le Québec sur le chemin de l'hypocrisie.
 
Bien que la Charte des valeurs ne devrait pas faire enlever le crucifix à l'Assemblée nationale, on ne peut en déduire, de cette seule caractéristique, que le patrimoine judéo-chrétien sera conservé. En effet, cette charte n'aborde l'identité judéo-chrétienne du peuple québécois que sous le mode d'un attachement superficiel au passé, comme les pièces d'un musée qu'on veut garder mais qui n'auraient plus d'impact aujourd'hui.
 
Or, notre patrimoine judéo-chrétien ne se limite pas à des symboles, des objets et des monuments sacrés tels les crucifix, les statues et les églises. Certes, ces éléments ont une grande importance, et je me réjouis de voir que le crucifix est là pour rester à l'Assemblée nationale. Mais, cela étant dit, il importerait davantage, et au plus haut point, de sauvegarder également le coeur même du patrimoine québécois qui comprend un héritage de valeurs morales et spirituelles léguées par le catholicisme : l'accueil de l'étranger, le respect de la vie humaine depuis la conception jusqu'à la mort naturelle, le soin des malades et des pauvres, le droit à l'enseignement religieux dans les écoles, le droit des ouvriers à un juste salaire, la sainteté du mariage qui est pour moi l'union exclusive d'un homme et d'une femme, la suprématie de Dieu et la liberté religieuse, le pardon des offenses et l'amour du prochain, etc. Hélas ! Il est frappant de constater à quel point le programme, les idées et les projets péquistes s'éloignent de cet héritage, voire s'y opposent carrément !
 
Ainsi, cette charte des valeurs ne fera que conserver, en superficie et dans les apparences, une partie du patrimoine religieux du Québec. Pourtant, le respect de notre héritage implique que l'on sauvegarde « l'âme » de notre peuple : son histoire, sa mémoire collective, et ses valeurs morales et spirituelles qui n'appartiennent pas à un passé révolu mais qui sont encore bien vivantes dans la collectivité. Au lieu de cela, la charte imposera une nouvelle valeur la laïcité mur à mur, qui ne fait aucunement partie ni de notre histoire, ni de notre mémoire, ni de nos valeurs !
 
(...)
 
Jacques Tremblay, Saguenay
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire