M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

L’euthanasie ou le miracle économique du Parti Québécois

par Paul-André Deschesnes | revue Égards / Le siècle, les hommes, les idées | Mise en ligne de La rédaction, le 16 février 2014 [EXTRAITS DU NUMÉRO 42 / HIVER 2013-2014]

(Pauline Marois : une promesse n'est qu'une promesse...)

(Photo : Bouchecl sur wikimedia.org, licence creative commons)

À lire, un plus grand extrait de l'article paru dans la revue Égards

À voir, la pyramide des âges 2013 du Québec.

(...) Dans nos établissements de santé, le personnel soignant (médecins, spécialistes, infirmières, préposés) vit l’enfer au quotidien dans un climat angoissant. Le gouvernement québécois, au bord de la faillite, n’arrête pas de couper à tous les niveaux. Le système est à bout de souffle. L’anarchie et le chaos le guettent. Chaque jour les journaux et la télévision nous informent de toutes sortes d’histoires d’horreur (erreurs médicales, patients maltraités et même empoisonnés, malades qui meurent sur une civière à l’urgence après vingt-quatre heures d’attente ou qui crèvent chez eux en attendant d’être opérés, etc.). Le gouvernement rassure la population en faisant jouer sa cassette : « C’est un incident isolé ». Un peu partout, on fait maintenant appel à des bénévoles pour prendre soin des malades devant l’incapacité et le manque de volonté chroniques de l’État.

Depuis deux ans, le gouvernement annonce avec tambours et trompettes que la solution serait le maintien à domicile des malades. Mais pour réussir cet exploit, il faut des ressources et de l’aide concrète afin de leur permettre de rester chez eux en toute sécurité. Or le gouvernement de Pauline Marois, oubliant ses belles promesses, a coupé même dans les services à domicile ! Une incroyable contradiction ! Après avoir déposé son projet de loi sur l’euthanasie, le gouvernement péquiste a bien préparé la population en répétant que le budget consacré aux soins de santé était trop élevé et que ce sont surtout les personnes âgées qui en sont responsables

Depuis un an, j’ai rencontré de nombreux aînés qui ont finalement accepté l’idée de se faire euthanasier quand ils seront assez malades. J’ai compris que tous ces gens sont maintenant très résignés devant le marasme qui fait rage dans le système de santé. La peur de souffrir, d’être un poids pour la société et d’être maltraités en tombant dans les griffes d’un système aussi inhumain les rend encore plus malades. En voyant les horreurs dans les hôpitaux et les centres d’accueil, ils s’écrient : « Je ne veux pas vivre cela ! ». La perspective d’une fin de vie épouvantable les terrifie. Et ils acquiescent au projet de loi sur l’euthanasie, au grand plaisir du gouvernement.

(...)

Le Québec est parmi les populations dont le vieillissement de la population se fera le plus rapidement. Le Japon nous précède de peu dans cette expérience et leur ministre des finances ne se gêne pas d'appeler les personnes âgées à se faire euthanasier pour sauver les finances publiques!

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire