M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

L'eugénisme sans honte du Professeur René Frydman...

Sur le site de genethique.org du 8 novembre 2012:

(René Frydman)

 

 

A l’occasion des Journées internationales de biologie consacrées à la grossesse et aux premiers jours de la vie à Paris, le Pr René Frydman dresse l’analyse suivante : le diagnostic prénatal (DPN) est accessible et largement utilisé en France, contrairement au diagnostic préimplantatoire (DPI) qui présenteraient pourtant des avantages à ses yeux.
(...)
Il explique le faible nombre de recours à cette technique "par le fait qu’en France, un couple qui souhaite bénéficier d’un DPNI doit actuellement attendre en moyenne deux ans avant sa prise en charge". En effet, le DPI nécessite la mise en place "d’un test de dépistage des anomalies génétiques […] sur des embryons obtenus par fécondation in vitro". Dans la lignée du DPI, René Frydman regrette le retard de la France en matière de "bébé du double espoir" qui "permet […] de concevoir un enfant indemne d’une affection génétique familiale et de soigner un aîné" en recourant "à des cellules souches prélevées à partir de cellules à partir du sang de cordon ombilical de l’enfant à sa naissance".  Il conclut en appelant à une évolution du "cadre législatif" et se réfère en ce sens à l’Angleterre et à la Belgique.

Le diagnostic préimplantatoitre permettrait d'éliminer plus tôt les embryons non "parfaits".

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire