M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes.

noel-v1.JPGMerci de nous aider avec un don spécial en ce temps de Noël, où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Notre objectif est de 5 000$. Merci de votre précieuse collaboration.

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

L'avortement : un crime contre l'humanité

Voici le texte du dépliant pour la Marche pour la vie 2010 à Ottawa:

L'histoire de l'humanité connaît des atrocités de tout genre, y inclus l'élimination par la force de populations entières. Au 20ème siècle, l'Holocauste a vu la suppression de millions de Juifs, et d'autres personnes, pour des motifs de discrimination religieuse. Et ce n'est qu'un exemple, car chaque génération donne des preuves de l'inhumanité des êtres humains envers leurs semblables.

Toute forme de génocide, qu'elle soit un holocauste, un lynchage ou un avortement, se différencie de toutes les autres par les motifs et les méthodes empruntées par ses auteurs. Mais, tous les génocides sont semblables en tant qu'ils impliquent le choix d'un massacre systématique, décrété par l'État, de personnes innocentes et sans défense, tout en niant leur humanité.

Rabbin Yehuda Levin, New York

Au Canada, à notre époque, persiste un grave affront à la dignité humaine. Des bébés, encore dans le ventre de leur mère, sont tués par une société qui les considère moins qu'humains. Quel genre de société se permet de mettre fin à la vie de ses enfants à naître avec tant d'indifférence ? Des bébés meurent parce qu'ils sont inopportuns, parce qu'ils n'ont pas le sexe désiré, parce qu'ils sont moins que parfaits, ou parce qu'ils coûtent trop cher… et ces bébés n'ont aucune protection légale.

Au Canada, trois cents enfants meurent chaque jour par avortement. Si un enfant survit à un avortement, il est laissé à la merci des autres... Lui accordera-t-on le droit de vivre, ou le laissera-t-on pour mort ?

J'ai peu de souvenirs de mon avortement comme tel, puisque beaucoup a été réprimé, mais je me rappelle qu'après l'intervention, une infirmière m'a demandé d'utiliser les toilettes afin d'être certaine qu'il ne reste aucune partie visible de mon enfant mort en moi. C'était horrible, comparable au pire cauchemar, mais c'était la RÉALITÉ ! 

Frances, membre de Rompre le silence - campagne de sensibilisation

Est-ce qu'une société juste et civilisée peut tolérer une telle tromperie ? Les bébés qui sont avortés meurent par démembrement… brûlés vifs par des solutés abortifs… jetés dans des poubelles où ils meurent de faim. Il est même arrivé que des travailleurs oeuvrant dans le domaine de l'avortement ont raconté avoir entendu des pleurs qui provenaient des poubelles où se trouvaient des bébés avortés. Cessons de nous mentir - nous sommes tous des êtres humains vivants depuis l'instant de notre conception. Ce que nous faisons subir aux enfants avant leur naissance, par l'avortement, serait considéré comme un meurtre à toute autre étape du développement humain.

L'amour c'est de me sacrifier pour le bien de mon prochain. L'avortement c'est de sacrifier mon prochain pour mon propre bien…

Père Frank Pavone, Priest for Life USA

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

2300 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire