M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

L'avortement augmente fortement le risque de mortalité marternelle

Un avortement augmente le risque de décès en couche de 45%, deux avortements de 114%, trois avortement de 191%. Bref, une femme qui s'avorte deux fois vient de doubler ses chances de mourir lorsqu'elle tentera d'accoucher de nouveau.

Un avortement augmente le risque de décès en couche de 45%, révèle une étude réalisée sur plusieurs centaines de milliers de femmes danoises en âge de procréer pendant 25 ans, deux avortements de 114%, trois avortement de 191%. Une fausse couche ou une grossesse extra-utérine augmente aussi le risque de mortalité maternelle de 44%, deux de 86%, trois de 150%. La constatation du fait que chaque avortement ou perte naturelle de grossesses supplémentaire contribue à une augmentation de la mortalité indique que les effets observés sont plus susceptibles d’être causaux que secondaires, explique le Dr David Reardon, directeur de l’Institut Elliot (qui finance des études sur les conséquences de l’avortement), l’un des co-auteurs de l’étude.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire