M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

L'avortement augmente fortement le risque de mortalité marternelle

Un avortement augmente le risque de décès en couche de 45%, deux avortements de 114%, trois avortement de 191%. Bref, une femme qui s'avorte deux fois vient de doubler ses chances de mourir lorsqu'elle tentera d'accoucher de nouveau.

Un avortement augmente le risque de décès en couche de 45%, révèle une étude réalisée sur plusieurs centaines de milliers de femmes danoises en âge de procréer pendant 25 ans, deux avortements de 114%, trois avortement de 191%. Une fausse couche ou une grossesse extra-utérine augmente aussi le risque de mortalité maternelle de 44%, deux de 86%, trois de 150%. La constatation du fait que chaque avortement ou perte naturelle de grossesses supplémentaire contribue à une augmentation de la mortalité indique que les effets observés sont plus susceptibles d’être causaux que secondaires, explique le Dr David Reardon, directeur de l’Institut Elliot (qui finance des études sur les conséquences de l’avortement), l’un des co-auteurs de l’étude.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire