M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

L'Association Médicale Canadienne ne reconnaît pas l'enfant à naître comme un être humain, pas avant qu'il soit né...

Deux articles en anglais nous apporte cette triste nouvelle. Des médecins préfèrent laisser tuer des enfants plutôt que de restreindre les "droits" des femmes. Et c'est une québécoise, Geneviève Desbiens, qui a décidé de nous faire honte et de mener la charge...

 

(Dr Geneviève Desbiens, urologue)

YELLOWKNIFE, TN-O - L'organisation représentant les médecins du Canada dit que la vie commence quand un bébé sort du ventre de sa mère.

"Cette tentative de modifier la définition d'un être humain pouvait légalement reconnaître le fœtus, ce qui donnerait des droits au fœtus», a déclaré le Dr Geneviève Desbiens de Valleyfield.

 "Cela constitue une recriminalisation, non seulement de l'avortement, mais de toute forme de contraception," dit-elle.
"Nous devons nous assurer que les femmes qui cherchent à mettre fin à la grossesse et les médecins qui les soutiennent et veulent les aider ne soient pas criminalisées."

Elle a dit que c'est urgent pour les médecins d'exercer une pression sur le gouvernement "afin que cette motion n'ait aucune chance d'être adoptée et que le débat ne soit pas rouvert."

 "Je ne demande pas si vous êtes pour ou contre l'avortement,« déclare Desbiens aux délégués.  "Je demande que vous reconnaissiez que les femmes puissent garder leurs droits pleins et entiers,» at-elle déclaré sous les applaudissements.

L e médecin ontarien, le Dr John Ludwig a averti le groupe contre "des conséquences inattendues." Il a déclaré que le code pénal est «ancien et doit être révisé."

 "Si un agresseur plonge un couteau dans le ventre de votre épouse à 38 semaines de gestation, nous considérons tous qu'il y a un meurtre.  Mais le Code criminel dit que, parce que le fœtus n'a pas quitté le corps de la mère vivant, il n'a pas de droits.

«Je pense que nous devons une nouvelle politique qui sera un peu plus juste  et équilibrée entre les droits des femmes d'avoir un avortement thérapeutique quand ils le souhaitent, jusqu'à 20 semaines, et protège donc la vie de cet enfant de 20 semaines, une fois qu'il est en mesure de vivre de à la sortie de l'utérus. "

Un raisonnement qui ne tient pas la route. On ne reconnaît pas l'enfant à naître comme un être humain, non pas parce qu'il n'en est pas un, mais parce que cette reconnaissance entraînerait l'impossibilité de le tuer, ce que beaucoup de féministes et de médecins avorteurs aux cliniques lucratives souhaitent ardemment... Pitoyable!

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire