M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2666 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

L'adoption d'enfants haïtiens, comme de tout enfant, plus difficile au Québec qu'au Canada

Bien qu'il y ait de bonnes raisons (protéger l'enfant haïtien contre le trafic d'enfant), on  ne peut que constater encore une fois, le parcours du combattant que doivent franchir les parents québécois pour adopter un enfant. Le site de Radio-Canada du 14 février nous informe sur cette différence québécoise:

L'adoption d'enfants haïtiens est toujours suspendue, au Québec, deux ans après le séisme de 2010, alors que d'autres pays et provinces canadiennes ont rouvert leurs services d'adoption.

En France, l'adoption a repris tranquillement, par le biais des agences accréditées, alors que 13 enfants ont été adoptés par des familles de l'Alberta et de la Colombie Britannique en 2011.

Mais à l'Agence québécoise Accueillons un Enfant, l'un des deux organismes sans but lucratif accrédités par le Secrétariat à l'adoption internationale (SAI) couvrant Haïti, aucune nouvelle demande d'inscription ne peut être acceptée. Même des demandes faites juste avant le séisme sont gelées.

« C'est de la bureaucratie. Nous on pense aux enfants là-bas. C'est ça qui devrait être le plus important. » — Michelle Savard, mère adoptante

Les agences doivent attendre le feu vert du gouvernement avant de pouvoir procéder au suivi des adoptions.

Au lendemain du tremblement de terre du 12 janvier 2010, plusieurs pays ont gelé l'adoption en provenance d'Haïti, en demandant au gouvernement haïtien de se conformer à la Convention de La Haye pour éviter, notamment, le trafic d'enfants. La convention a été signée par Port-au-Prince en mars 2011, mais elle n'est pas encore ratifiée. « On s'en va vers ça, mais on ne peut pas attendre. Ça peut prendre 3-4 ans », s'inquiète Gérard Landry, le président d'Accueillons un enfant.

La directrice générale du Secrétariat à l'adoption internationale du Québec, Luce Bellefeuille, assure que Québec n'a pas l'intention d'attendre que la Convention de La Haye soit ratifiée avant de rouvrir l'adoption.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2666 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 5 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire