M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’abbé Raymond Gravel récidive sur l’avortement.

Dans une récente chronique du Journal de Montréal, l’abbé Raymond Gravel exprime encore une fois sa position pro-avortement qui est pourtant toujours contraire à son devoir sacerdotal. Comme prêtre catholique, l’abbé Raymond Gravel a l’obligation de tenir pleinement à son ministère et de répandre comme le disait si bien le défunt Pape Jean-Paul II « l’Évangile de la vie ». Dans sa chronique, l'abbé Gravel écrit ce qui suit:
 

En recriminalisant l'avortement et en condamnant les femmes qui se font avorter, espérons-nous vraiment voir une diminution du nombre d'avortements chez nous?

Or, ces propos inusités de l'abbé Gravel méritent une précision. L'éducation civique est nécessaire. Vrai. Mais une loi qui encadre cette question aussi. Le Canada n'a toujours pas de loi parlementaire sur l'avortement. Mais selon le chroniqueur Gravel, cela ne semble pas important puisqu'il n'a jamais appuyé une loi (même timide) sur cette question...

La probité, la cohérence et l'amour de la vie ne doivent pas être prises à la légère. Le catéchisme de l’Église catholique que doit enseigner l’abbé Raymond Gravel est pourtant très clair :

La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dès le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie.

(voir: Catéchisme de l’Église catholique)

Faut-il encore rappeler que Raymond Gravel est prêtre catholique!

S’il est cohérent et qu’il aime vraiment son ministère, l’abbé Raymond Gravel devra faire des choix douloureux mais salutaire.

Campagne Québec-Vie

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire