M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

J’ai été conçue lors d’un viol, mais je suis infiniment reconnaissante à ma mère qu’elle ait refusé d’avorter

concue-viol.jpg

Par Rebeca Solorzano (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Je m’appelle Rebeca Solórzano. Je viens avec une bannière de lumière qui est la vie.

Je suis née en 1986. Ce n’est pas fréquent qu’un bébé vienne au monde dans des circonstances aussi tragiques que celles dans lesquelles je suis née : ma mère était très malade, incapable de s’occuper d’un enfant et, encore plus difficile, ma naissance est le résultat d’un viol. Et, dans de telles circonstances, je n’avais pas de père pour s’occuper de moi ni de mère, puisqu’elle ne le pouvait pas. Malgré cela, il y a des histoires qui semblent être des miracles, et je suis un miracle.

Je n’avais aucune chance de vivre avec ma mère biologique, mais au lieu de cela, deux êtres pleins de lumière sont venus à moi, et ils sont devenus mes parents adoptifs.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Mon père est charpentier et ma mère a travaillé dans différents commerces. J’ai grandi avec eux dans une famille modeste. Mes parents se sont toujours battus pour leur petite fille. Ils se sont battus avec patience et travail jusqu’à ce que je sois capable de me débrouiller toute seule. Cela n’a pas été facile, mais m’a donné la force d’affronter les défis de la vie et m’a aidée à me rendre compte de ce que je voulais vraiment dans la vie. J’ai vécu 23 ans dans cette famille extraordinaire. Cela fait huit ans que je sais quelle est mon origine, et je veux le partager avec vous aujourd’hui.

1-concue-viol.jpg

J’ai une voix intérieure qui sait que toute vie sans exception vaut la peine d’être vécue et je suis infiniment reconnaissante de vivre et d’être la femme que je suis aujourd’hui. Le destin m’a apporté des expériences uniques et j’ai appris d’elles.

Lorsque j’étais étudiante, j’ai eu l’occasion de partir en échange universitaire au Chili. Là-bas, j’ai rencontré des gens incroyablement doués. Parmi eux, j’ai rencontré l’homme qui est devenu mon mari, un homme au grand cœur. Ensemble, nous avons trois beaux enfants qui grandissent et apprennent à pas de géant.

Aujourd’hui, je suis reconnaissante de l’héritage riche que mes amis et ma famille m’ont laissé dans la vie. Cet héritage est la preuve que la réussite dans la vie n’est pas seulement accessible en apparaissant à la télévision ou en devenant célèbre, comme beaucoup le croient. La réussite se mérite en travaillant dur et en triomphant à chaque bataille que l’on vit, quelle qu’elle soit. Aimer et être reconnaissant pour les petits détails de la vie et l’humilité que nous oublions parfois d’avoir avec les autres.

2-concue-viol.jpg

Jour après jour, je prends conscience de mes origines et cela m’aide à faire face à la vie avec courage. Je veux transmettre cela aux générations à venir, à mes enfants et aux personnes qui, pour telle ou telle raison providentielle, liront ceci : la vie est le cadeau le plus grand que nous pouvions avoir et les décisions que nous prenons dans celle-ci détermineront notre destin.

J’ai un engagement envers la vie et je la défendrai de tout mon cœur parce que j’ai eu la permission de vivre !

Rebeca Solórzano vit à Mexico avec son mari et ses trois enfants. Elle est blogueuse pro-vie pour Save The 1 et notre site en espagnol, Salvar El 1. Merci de prier pour elle car elle témoignera devant le Congrès à Mexico. Vous trouverez son histoire dans sa version originale espagnole ici.

Note de l’éditeur : Cet article a été publié à l’origine sur Save the 1 le 30 janvier 2017.

Publicité



Laissez un commentaire