M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Interdire la «destruction de preuves» pour lutter contre l'avortement?

Sur le site de genethique.org du 25 janvier 2013:

 

(L'État du Nouveau-Mexique près de l'Arizona)

 

Aux Etats-Unis, dans l'état du Nouveau-Mexique, une parlementaire républicaine, Catherynn Brown, a déposé ce mercredi "un projet de loi qui vise à définir l'avortement 'comme une destruction de preuve dans les cas de pénétration sexuelle criminelle ou d'inceste' ". En outre, il prévoit que "la destruction de preuve doit inclure, le fait d'obtenir ou de faciliter, ou de contraindre ou d'obliger une tierce personne à avorter d'un foetus résultant d'une pénétration sexuelle criminelle ou d'un inceste avec l'intention de détruire la preuve du crime". Enfin, le texte "veut [...] faire de l'IVG après viol un délit, passible de trois ans de prison".
 

Cette nouvelle fait le tour du monde. Si la tentative de protéger l'enfant à naître est maladroite, elle demeure malgré tout plus humaine que cette volonté d'ajouter au crime du viol, la mort d'un enfant innocent. On peut retrouver sur internet le témoignage de Gitane Maltais, qui fut victime d'un viol, est tombée enceinte et a donné son enfant en adoption. Cet enfant l'a guéri du traumatisme du viol.

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire