M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Horreur: des embryons humains tués pour soigner le Parkinson chez les singes...

La thérapie vise à soigner ultérieurement des humains, mais pour l'instant, on utilise les cellules souches provenant d'enfants à naître plutôt que celles provenant du cordons ombilical par exemple, pour soigner des singes. La science et l'éthique sont deux disciplines qui ne sont pas nécessairement simultanées chez les scientifique... Le site de Radio-Canada du 22 février 2012 nous apporte cette nouvelle:

Les symptômes de la maladie de Parkinson que présentaient des singes de laboratoire ont grandement diminué après l'implantation de cellules souches humaines dans leur cerveau, ont affirmé des chercheurs japonais.

Le Pr Jun Takahashi et son équipe de l'Université de Kyoto expliquent que quatre des primates dont les membres bougeaient spasmodiquement (un symptôme courant de la maladie) ont montré des signes d'amélioration trois mois après la transplantation.

Les animaux testés étaient de nouveau capables de marcher dans leur cage six mois après l'intervention.

Les chercheurs notent qu'au moment de l'implantation, 35 % des cellules souches embryonnaires étaient des neurones de type dopamine, et qu'environ un dixième d'entre elles étaient encore vivantes un an après. Avant de pouvoir mener des expériences sur des humains, ce qui pourrait commencer en 2015, l'équipe voudrait faire passer ce taux de survie à 70 %.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire