M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Grâce aux nouvelles lois pro-vie, 4000 femmes de moins qu'en 2012 ont choisi d'avorter au Texas en 2013

speaker-649039_640.jpg

Par Dustin Siggins de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Austin, Texas, 25 Août 2015 (LifesiteNews). 4000 femmes de moins qu'en 2012 ont choisi d'avorter au Texas en 2013. Les lois pro-vie de l'État sont à l'origine de cette amélioration.

Selon un récent rapport, le Département des Services de Santé de l'État du Texas (DHSH Texas Department of State Health Services), 63 849 avortements ont été enregistrés au Texas. Ce chiffre est en décroissance par rapport à l'année 2012 (4 449 avortements en moins), et en nette diminution si on le compare aux 77 000 avortements de l'année 2010.

L'année 2013 marque la dernière année pour laquelle des statistiques ont été rendues dans l'État du Texas concernant l'avortement, et la première année où l'on a vu implanter une législation favorable à la défense de la vie. Les tenants des deux côtés du débat sur l'avortement se sont mis d'accord pour imputer le résultat aux lois résolument pro-vie. Au mois de mars 2013, Dr. Daniel Grossmann, chercheur pro-avortement de Ibis Reproductive Health, révéla une étude qui démontre, selon lui, qu'une période d'attente de vingt-quatre heures avant d'avorter est “nuisible” tout comme l'est l'usage des ultra-sons.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Cependant, la directrice de la communication de Texas Right to Life,  Melissa Conway, se montra plus optimiste. Elle déclara à LifeSiteNews que “ l'impact des lois pour la vie est visible. Le nombre d'avortements est en diminution tandis qu'une législation pour la défense de la vie est appliquée”.

En plus d'un délai de carence de vingt quatre heures et d'ultra-sons, l'État a également décrété que tout médecin pratiquant l'avortement devrait aussi être investi d'une affectation valide dans un centre hospitalier. Les cliniques d'avortement ont été sommées d'améliorer les services dispensés dans leurs locaux.

Ces dernières recommandations ont été toutefois temporairement révoquées par la Cour Suprême des États-Unis.

Les coupures de fonds pour Planned Parenthood expliquent également la baisse du nombre d'avortements entre les années 2012 et 2013. Alors que les médias ont critiqué le manque de ressources accordées à Planned Parenthood, un cadre expert en politique d'avortement de Texas Right to Life informa l'agence LifeSiteNews qu'en fait le “géant de l'avortement” bénéficierait encore aujourd'hui de sommes importantes au travers de programmes issus de différents États.

Selon les données recueillies dans l'État du Texas, en 2013 plus de 500 jeunes filles âgées de 11 à 15 ans ont eu recours à l'avortement. Deux filles de onze ans se sont fait avorter, tout comme 64 jeunes filles de 12 et 13 ans. Sans oublier les quelques 487 adolescentes de 14 et 15 ans.

Pour la tranche d'âge de 16 et 17 ans on dénombre jusqu'à 1 622 avortements. Mais le plus grand nombre s'élève à 19 829 avortements pour les jeunes femmes de 20 à 24 ans.

Le DHSH n'a toutefois pas répondu à la requête de LifeSiteNews de fournir des données statistiques sur le viol des mineures ainsi que sur la politique de renseignements le concernant.

Publicité

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire