La grève étudiante & l’avortement…y a-t-il un lien à ne pas manquer?

Depuis plusieurs mois, le Québec traverse de grandes épreuves face aux manifestations des étudiants contre la hausse des droits de scolarité. Quand je rentre chez moi le soir j’entends souvent les manifestants. Il y a des centaines d’articles sur la grève dans les journaux, à tel point qu’on commence à s’habituer à ce fracas…on n’exprime plus les mêmes réactions fortes à chaque événement, car cela nous épuiserait!

Je pense qu’il est temps de faire face à la réalité. Premièrement, voici quelque statistiques effrayantes sur le vieillissement de la population Québécoise…

« Une personne sur cinq aura 65 ans ou plus en 2021 et une personne sur quatre en 2031, selon des projections de l'Institut de la statistique du Québec. »

Concrètement, quel est l’impact de l’avortement sur la population québécoise, et quelle est la relation avec la grève étudiante?

Voici une pyramide des âges de la population du Québec en 2008 de Statistique Canada: 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette pyramide démontre qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes et un faible taux de natalité au Québec. Avec moins d’avortements, la société pourrait retourner à la normale- on verrait une pyramide de population plus saine, avec un plus grand nombre de jeunes que de personnes âgées, autrement dit, avec « une base solide ».

Eh bien, commençons par quelques statistiques sur l’avortement aux États-Unis. Entre 1973-2008, il y a eu plus de 50 million d’avortements aux États-Unis. Si l’avortement n’avait pas été légalisé en 1973, on aurait eu…

1) 17,250,839 personnes de plus employées

2) $398,900,760,722 de salaires pour ces employés

3) $11,105,297,179 de plus de contributions au système d’assurance-maladie Medicare

4) 2,165,707 de personnes en plus auront pu recevoir l’assurance Medicare hôpital

5) $47,485,146,558 de plus de contributions à la sécurité sociale

Ces numéros indique les conséquences économiques de l’avortement- moins d’enfant veut dire moins de nouveaux travailleurs pour remplacéer les retraités. Cela veut aussi dire qu’il y aura moins de personnes pour payer les impôts… et en fin de compte il faudra bien augmenter les frais de scolarité, car le gouvernement Québécois n’a pas les moyens de baisser ces frais! À cause du grand nombre de personnes âgées, beaucoup de nos impôts sont utilisés pour soutenir les services médicaux et hospitaliers. En revanche, on ne peut pas verser beaucoup d’argent dans les universités et l’éducation.

Malheureusement, je pense qu’il y a beaucoup de jeunes qui ont reçus l'enseignement que la planète et surpeuplée, et que du coup, l’avortement est essentiel. Cela est un mythe. Voyons les données sur la population de l’Europe, qui démontre à quel point le continent est en train de mourir à cause d’un manque de nouveaux-nés…

À cause de la légalisation de l’avortement, la majorité des nations européennes souffre d’un taux de natalités trop bas, ce qui veut dire qu’ils auront du mal à remplacer leur population actuelle. Selon un rapport de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE),15 pays européens ont eu des taux de natalités de moins de 1.3 enfants par femme, alors qu’il faut un taux de 2.1 pour maintenir la population au stade actuel. Si les choses en Europe continuent de cette façon, il manquera 20 million de travailleurs dans l’année 2030!

Selon le Bureau de Recensement des États-Unis, 83 pays et territoires ont maintenant un taux de fertilité en dessous du seuil de remplacement de leurs populations. Ces endroits contiennent au total 2.7 billion personnes- environ 44% de la population mondiale! ALORS…comment va-t-on économiquement soutenir la population du Québec s’il y a un problème de sous population dans l’avenir? Il reste peut-être seulement une chose à faire - réévaluer les lois sur l’avortement.

Finalement, je vous laisse avec une dernière pensée assez étonnante...

La Population Research Institute à créé un site avec des séries de vidéos cartoon pour briser le mythe de la surpopulation. Selon la base de données des populations des Nations Unies, la population mondiale en 2010 était de 6,908,688,000. S’il le fallait, il serait entièrement possible de mettre toutes ces personnes dans l’état du Texas (et le reste du monde serait vide!) Selon cette situation, chaque famille aurait un espace de terre de 20 x 20 mètres. Si on y pense, c’est incroyable que la population entière de la terre puisse s’installer assez confortablement dans une partie de la terre de la taille du Texas! 

Selon la base de données des populations des Nations Unies, la population de la terre montera jusqu’à un peu plus que 8 billion dans l’année 2040, mais après la population va commencer à baisser… alors en effet, il semble que la surpopulation est un mythe.

En fin de compte, le message que je souhaite transmettre aux étudiants est le suivant : prenez le temps pour réévaluer votre propre position sur l’avortement… il est très possible que le manque d’enfants au Québec soit, en partie, coupable pour le manque d’argent dans les instituts d’éducations tels que les Cégeps et les Universités! N’ayez pas peur d’avoir des enfants…ils sont essentiels pour le futur du Québec, alors que l’avortement ne l’est pas!

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...